D'IETEREN - 05/12/2001

Annonceur: 
D'IETEREN
Produit/Service: 
Skoda
Média: 
Quotidien
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Véhicules à moteur et accessoires
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Mercredi, 5 décembre 2001
Description de la publicité

Sous le titre en petits caractères : « Victoire de Bruno Thiry en Skoda au rallye du Condroz », l'annonce montre le dessin d'un modèle de la marque autour duquel se trouvent plusieurs logos de marques qui sponsorisent la voiture des vainqueurs, avec des flèches montrant où il faut les mettre. Slogan : « Effectuez quelques transformations sur votre voiture et gagnez le Rallye du Condroz ». En dessous, la voiture de rallye des vainqueurs est représentée avec les logos comme expliqué plus haut. Le texte de félicitations se termine par les mots : « N'empêche, essayez d'en faire autant avec votre voiture… ».

Motivation de la plainte

La publicité est en contradiction avec l'art. 4 du code de la Febiac et la dernière phrase paraît à cet égard pour le moins critiquable.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir que les concepteurs de l'annonce ont veillé à éviter toute incitation à un comportement routier irresponsable. Il voulait plutôt rebondir sur un événement positif pour la marque, à savoir la victoire au rallye du Condroz et ce, sur le ton de l'humour. Il a également souligné que la phrase finale suggère simplement que pour gagner le rallye du Condroz il suffit de se munir conjointement d'une Octavia, du talent des deux pilotes cités, de quelque transformations et de sponsors.

Décision du Jury

Le Jury a considéré que si la dernière phrase du texte qui interpelle directement le lecteur quant à son comportement, peut être comprise dans le sens que l'annonceur lui attribue de bonne foi eu égard à l'objectif déclaré de l'annonce, elle peut aussi l'être d'une autre manière qui conduit à la percevoir comme incitant au comportement visé par l'art.4 du code FEBIAC en sa 2e phrase. Pour l'avenir et sur base de l'article précité, le Jury a recommandé à l'annonceur de ne plus recourir à pareille formulation afin d'éviter tour risque de mauvaise interprétation.

Suite

L'annonceur a confirmé qu'il a pris acte de la position du Jury et qu'il en tiendra compte pour le futur.