DIESEL - 12/10/2005

Annonceur: 
DIESEL
Produit/Service: 
Jeans
Média: 
Affichage
Critères d'examen: 
Décence et bon goût
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Jury
Catégorie: 
Textiles et habillement
Type de décision: 
Avis de réserve
Date de clôture: 
Mercredi, 12 octobre 2005
Description de la publicité

Une affiche montre un homme de dos avec derrière lui 2 femmes de dos également. Tous les 3 sont en torse nu et portent un jeans de la marque. L'homme se trouve contre un mur avec ses poignets attachés au dessus de sa tête. Sur son dos figure la reproduction d'un jeu d'oxo. Les 2 femmes derrière lui tiennent chacune un fouet en main. Une femme a également la reproduction d'un jeu d'oxo sur le dos. Logo Diesel.

Une deuxième affiche montre le corps nu d'un homme noir de dos, enlacé de 3 paires de jambes de femmes avec des bottes de cow-boy à talons aiguilles. Les 3 paires de jambes de femmes enlacent respectivement le corps de l'homme, à hauteur de ses fesses, de son ventre et de son cou. Logo Diesel.

Motivation de la plainte

Conformité.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir que le but principal est d'arriver à nouer un dialogue avec le consommateur contemporain.
Il a affirmé que cela constitue depuis 14 ans, la politique de Diesel qui a du succès au niveau mondial. Il a également affirmé que ses campagnes bénéficient chaque année de plusieurs nominations et awards et sont de plus en plus souvent utilisées comme des « case story » pour le marketing moderne. Il a souligné qu'il n'a pas l'intention de heurter les consommateurs et qu'il est conscient du fait que ces messages ne sont pas compris et appréciés par tout le monde, mais que les reconnaissances susmentionnées montrent que la majorité des consommateurs et spécialistes savent apprécier cette façon de communiquer.

Décision du Jury

Le Jury a estimé que le fait d'afficher de telles représentations dans la rue, ne témoigne pas du meilleur goût. Le medium utilisé en l'espèce atteint un public beaucoup plus large que la cible et la publicité peut dès lors être vue par des enfants. Ces représentations peuvent être choquantes vis-à-vis des enfants.
Vu que pareille forme de communication peut provoquer des réactions négatives au détriment de la publicité; le Jury a estimé devoir formuler un avis de réserve, conformément à l'article 4 de son règlement.