DICAR - 19/10/2020

Annonceur: 
DICAR
Produit/Service: 
Motorhomes
Média: 
Autre média
Critères d'examen: 
Autres
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Véhicules à moteur et accessoires
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Lundi, 19 octobre 2020
Description de la publicité

La couverture de la publication contient le texte suivant au-dessus d’une photo d’un homme et d’une femme près d’un motorhome :
“Nieuw – Ontdek de wereld van de motorhome
Motorhome Plus
Motorhome lifestyle magazine – Editie 2020 | €5
232 pagina’s”.
En sus de cette photo et d’une autre photo d’un motorhome sur un chemin de campagne, le texte suivant :
“Alle dagen van het jaar op reis
A la carte vakantieplezier
Motorhomes in elke prijscategorie
Iets voor u? – De 10 meest populaire indelingen op een rij
Testresultaten – +50 pagina’s meest verkochte merken
Ervaringen – Tips & Tricks voor reizen met de motorhome
Alles wat je moet weten voor een geslaagde motorhomevakantie
+ speciaal dossier Vans”.

Le colophon sous “Woord vooraf” à l’intérieur de la publication contient le texte suivant :
“COLOFON
Motorhome Plus is een informatiegids, jaarlijks uitgegeven door Dicar Motorhomes, Grote stwg. 2, 2440 Geel. De inhoud van deze gids is gebaseerd op de informatie van de respectievelijke fabrikanten en met de grootst mogelijke zorg samengesteld. De uitgever is niet aansprakelijk voor eventuele onjuistheden die desgevallend toch in deze uitgave zouden kunnen voorkomen. V.U. [eigennaam]. Prijs per nummer: € 5,00 | Redactie: [eigennaam] Fotografie: rechten voorbehouden: Mclouis, Benimar, Giotti Line, Font Vendôme, Dethleffs, Sunlight, Morelo, Carthago, Malibu, Hanroad, Bravia, Le Voyageur, Dicar, Shutterstock, iStock | Publiciteit: publi@motorhomeplus.be | Vormgeving & productie: Aldus.be”.

Motivation de la plainte

Selon le plaignant, ce magazine apparaît à première vue comme un magazine d'information neutre sur les motorhomes mais il s'agit en réalité d'un livret publicitaire de la société Dicar, de ses 2 filiales en Wallonie et des marques qu'elles représentent.

Position de l'annonceur

L'annonceur a communiqué ce qui suit :

- Motorhome Plus est un magazine publicitaire qu'il édite et qui est distribué par AMP. Les produits similaires de BMW, Porsche, Playstation, ... sont distribués de la même manière.
- La société Dicar Motorhomes s'identifie en page 2 de la publication dans le colophon comme l'éditeur de cette publication publicitaire annuelle.
- Bien entendu, les 20 marques vendues via ‘Dicar Group’ sont de préférence couvertes dans ce magazine.
- Motorhome Plus est vendu au taux de TVA de 21% d'un magazine publicitaire.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance de la publication "Motorhome Plus" en question et de la plainte qui la concerne.

Suite à la réponse de la société Dicar Motorhomes, il a noté qu'il s'agit bien d'un magazine publicitaire qu'elle édite et qui est vendu au taux de TVA de 21% d'un magazine publicitaire et que bien sûr les 20 marques qui sont vendues via 'Dicar Group' sont de préférence couvertes dans ce magazine.

Il a également noté que le colophon en petits caractères à l'intérieur de la publication indique entre autres : “Motorhome Plus is een informatiegids, jaarlijks uitgegeven door Dicar Motorhomes”.

Cependant, le Jury est d'avis que la couverture de la publication en question donne effectivement et à tort l'impression au consommateur moyen qu'il s'agit d'un magazine d'information neutre sur les motorhomes et que le texte du colophon susmentionné n'est pas suffisant en l'espèce pour y remédier.

Il a dès lors estimé que cette publication publicitaire enfreint l'article 7 du Code de la Chambre de Commerce Internationale (Code ICC) sur la base duquel le caractère commercial d'une communication doit être immédiatement identifiable en tant que tel, quelle que soit sa forme et le support utilisé, et que dans ce cas, le caractère publicitaire de la publication en question aurait notamment déjà dû être clairement indiqué sur la couverture.

Vu ce qui précède et sur la base de la disposition susmentionnée, le Jury a donc demandé à l'annonceur de s'assurer à l'avenir que le caractère publicitaire de cette publication soit immédiatement clair et à défaut, de ne plus diffuser cette publication publicitaire.

Suite

L'annonceur a confirmé qu'il se conformera à la décision du Jury.