DETECTEUR DE RADAR - 17/06/2008

Annonceur: 
DETECTEUR DE RADAR
Produit/Service: 
Détecteur de radar
Média: 
Internet
Critères d'examen: 
Légalité
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Autres biens et services
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Mardi, 17 juin 2008
Description de la publicité

Sur le site Internet de Skynet, un encart est réservé aux Annonces Google.

Texte :
« - Le Café et Alzheimer
Découvrez les interactions du café avec votre système nerveux !
www.cafeetsante.be
- Les radars se trompent
Ils augmentent votre vitesse de 13%. Détectez TOUS les radars
www.detecteurderadar.net
- Je gagne 9500€ par mois
Astuces et techniques gratuites ! Mon emploi depuis chez moi
un-max-de-revenus.com/emploi »

Motivation de la plainte

Cette publicité est illégale.

Position de l'annonceur

L’annonceur a précisé qu’il a visité le site de Google mais qu’il n’a pas trouvé la publicité en question. Il explique que ce problème est probablement dû au fait que Google, en charge de sa publicité, a commis l’erreur de la publier sur un site belge. Il a précisé que son entreprise n’est pas belge et qu’il ne possède pas de site Internet belge. Il a affirmé que cette publicité n’émane pas de lui, même s’il s’agit d’un de ses produits. Il s’excuse pour cette erreur commise par Google.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que sur le site de Skynet se trouvent des annonces Google. Une de ces annonces fait de la publicité pour des radars « Les radars se trompent. Ils augmentent votre vitesse de 13%. Détectez TOUS les radars. www.detecteurDeRadar.net ».

Le Jury a estimé que la publicité est contraire à l’art. 1 §6 de la loi du 21 juin 1985 relative aux conditions techniques auxquelles doit répondre tout véhicule de transport par terre, ses éléments, ainsi que les accessoires de sécurité.

De plus, le Jury a considéré que ce message témoigne d'un manque de responsabilité sociale, ce qui est contraire à l'art. 1, al.2 du code de la Chambre de Commerce Internationale.

En conséquence, il a demandé à l’annonceur de prendre les mesures nécessaires pour que cette publicité ne soit plus diffusée (sous aucune forme) en Belgique.

L’annonceur a confirmé qu’il respectera cette décision.

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.