DELHAIZE - MONDELEZ - 21/03/2017

Annonceur: 
DELHAIZE - MONDELEZ
Produit/Service: 
Action Milka – Planckendael
Média: 
Autre média
Critères d'examen: 
Loyauté
Véracité
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Produits alimentaires
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 21 mars 2017
Description de la publicité

Un totem publicitaire présente l’action Milka-Planckendael. On y voit en haut sur fond mauve les logos de Milka et Delhaize. En dessous, dans un cadre sur fond rouge « Recevez un ticket gratis valable du 01/04/2017 jusqu’au 17/04/2017 à l’achat de 10€ de chocolats de pâques (logo Milka) et d’une entrée payante (logo Planckendael) ». En dessous, le logo de Planckendael et à nouveau les conditions de l’action.
Un display mauve avec plusieurs logo de Milka contient des oeufs en chocolat de la marque. Sur le dispay, on retrouve les conditions telles que mentionnées ci-dessus ainsi que la mention « voir conditions sur milka-planckendael.be ». Des flyers accrochés au display mentionnent, en dessous des logos Delhaize et Milka, les conditions telles que mentionnées ci-dessus ainsi que, entre autres : « achetez pour min. €10 de chocolats de pâques Milka sur un ticket de caisse ».

Motivation de la plainte

La plainte concerne une action de Milka dans les Delhaize : 1 ticket pour Planckendael à l’achat de 10 euros de produits Milka. Dans le magasin Delhaize où le plaignant est passé, il y avait un grand panneau de promotion pour cette action. Juste en dessous, l’œuf Kinder Surprise était présenté. Malheureusement, l’achat de ce produit n’est pas valable pour l’action. Les produits Milka qui sont valables pour cette action sont plus éloignés de ce panneau de promotion.
En tant que client, le plaignant s’attend à ce que les produits dans les environs directs et immédiats de la promotion fassent partie de la promotion et puissent profiter de la promotion. Un achat impulsif est provoqué où le résultat visé ne répond après coup pas aux attentes.
Le site web de l’action mentionne quels produits sont concernés. Les Kinder Surprises n’y sont en effet pas mentionnés. Malheureusement, cette information n’est pas disponible dans le magasin pendant l’achat et la manière dont les choses sont présentées (produit non concerné directement sur le stand de promotion) a suscité cette réaction chez le plaignant.

Position de l'annonceur

Delhaize a communiqué qu’il s’agit d’une action proposée par le fournisseur Mondelez exclusivement auprès des magasins Delhaize. A l’achat de 10 € de chocolats de Pâques de la marque Milka, un code unique est généré automatiquement sur le ticket de caisse et les clients peuvent utiliser ce code unique pour recevoir une entrée gratuite à Planckendael.

Pour cette action, un totem a été préparé par le fournisseur, entièrement aux couleurs de Milka dont le mauve est particulièrement reconnaissable. Des petits flyers, également aux couleurs Milka, indiquant précisément sur quoi porte l’action, sont attachés aux displays. A son sens, ce matériel est parfaitement clair et exclut tout risque de confusion, tant pris globalement que séparément.

La plainte concerne le magasin AD Merchtem, exploité par un indépendant en vertu d’un contrat de franchise. Ce magasin est actuellement en cours de travaux, de sorte que l’espace disponible y est provisoirement réduit. Il a effectivement reçu une plainte d’un client qui aurait compris erronément que l’action Milka aurait valu aussi pour les œufs Kinder surprise (marque concurrente appartenant à Ferrero). A ce moment, le display Kinder (parfaitement identifiable comme étant une marque distincte de Milka) était positionné à côté du display Milka. L’ensemble des displays proposant des œufs de Pâques des différentes marques sont en effet rassemblés pour faciliter le choix au client. Le magasin s’est immédiatement penché sur la question et a revu le positionnement de ses displays, ceci par souci commercial mais sans reconnaissance préjudiciable.

Selon Delhaize, aucune confusion n’est possible entre les différentes marques concurrentes. Toute la communication concernant l’action Milka reprend clairement les termes de l’action. La marque Milka est reprise au moins 4 fois dans le flyer qui est lui-même entièrement libellé aux couleurs de la marque, de même que le totem et l’entièreté de la communication. La marque Milka est clairement mise en avant sur les displays et la couleur prédominante propre à la marque est particulièrement distinctive.

La même appréciation lui semble prévaloir quel que fut le positionnement des différents displays, vu la nature particulièrement distinctive de chaque display de marque différente. La présentation lui parait donc parfaitement claire et non-trompeuse pour le consommateur moyen.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance des supports publicitaires utilisés en magasin pour la promotion de l’action Milka – Planckendael, à savoir un totem et un display avec des flyers.

Il a également pris connaissance du fait que le plaignant a entre autres acheté un œuf en chocolat d’une autre marque en croyant que ce produit rentrait aussi en compte pour l’action Milka – Planckendael.

Le Jury a constaté que le totem mentionne les logos de Milka et Delhaize ainsi que les conditions de l’action, à savoir un ticket gratuit pour Planckendael à l’achat de 10€ de chocolats de Pâques Milka et d’une entrée payante à Planckendael. Il a également constaté que le display, aux couleurs et avec le logo de la marque concernée, contient les produits entrant en ligne de compte pour l’action et que des flyers reprenant les conditions de l’action y sont accrochés.

En ce qui concerne le contenu publicitaire, le Jury est d’avis que la publicité mentionne ainsi suffisamment clairement les conditions à remplir et la marque de chocolat participant à l’action pour que le consommateur moyen puisse effectuer ses achats en connaissance de cause.

Il a dès lors estimé que la publicité n’est pas de nature à tromper le consommateur moyen sur ce point.

En ce qui concerne le positionnement des supports mentionnés ci-dessus dans le magasin concerné par la plainte, le Jury a pris connaissance des explications fournies par Delhaize ainsi que des photos de la disposition actuelle des supports publicitaires dans le magasin. Sur base des informations dont il dispose, il est de surcroit d’avis que ces supports ne sont pas de nature à induire le consommateur moyen en erreur quant à la marque de chocolat participant à l’action.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarques à formuler sur ce point.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.