DELHAIZE - 17/05/2021

Annonceur: 
DELHAIZE
Produit/Service: 
Agneau
Média: 
Autre média
Critères d'examen: 
Loyauté
Véracité
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Produits alimentaires
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Lundi, 17 mai 2021
Description de la publicité

A la page 37, sous « 6. Gigot d’agneau celtique », le folder mentionne entre autres : « Comme il n'y a pas d'élevages d'agneau en Belgique, nous sommes allés le chercher au plus près. ».

Motivation de la plainte

Le plaignant se réfère à la publicité annonçant qu'ils achètent de l'agneau celtique car il n'y a pas d'agneaux belges. Selon lui, cette publicité est mensongère car il y a des producteurs d'agneaux belges.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que la phrase litigieuse lui parait effectivement fort malheureuse. Elle aurait dû se présenter comme suit : « Comme il n'y a pas suffisamment d'élevages d'agneau en Belgique… ».

Ceci est d’autant plus déplorable qu’il vend de l’agneau d'origine belge sous sa propre marque BIO Delhaize, en fonction de la saison. Il s'agit donc manifestement d'une erreur de copy qui a échappé à la relecture malgré toutes ses précautions.

Il est vrai que les élevages d’agneaux en Belgique sont limités et seraient insuffisants pour couvrir les volumes de viande d’agneau qu’il vend durant l’année. Face à ce constat, l’article a voulu mettre en avant le fait que l’agneau vendu sous la marque Delhaize mainstream (agneau celtique) venait d’un pays proche de la Belgique, même s'il n'est pas belge.

Il propose de modifier le texte du magazine mis en ligne sur son site et de publier un erratum dans le prochain magazine papier.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance du folder avec la mention suivante concernée par la plainte : « Comme il n'y a pas d'élevages d'agneau en Belgique, nous sommes allés le chercher au plus près. », et de la réaction du plaignant selon lequel cette publicité est mensongère car il y a des producteurs d'agneaux belges.

Suite à la réponse de l’annonceur, le Jury a bien noté qu’il s’agit d'une erreur de copy et qu’il aurait dû mentionner « Comme il n'y a pas suffisamment d'élevages d'agneau en Belgique, (…) » puisqu’il y a en effet des élevages d’agneaux en Belgique. Il a également noté que ceux-ci sont néanmoins limités et insuffisants pour couvrir les volumes de viande d’agneau vendus par l’annonceur et que son but était de mettre en avant le fait que l’agneau celtique dont question dans le folder venait d’un pays proche de la Belgique.

Sur la base de ce qui précède, le Jury a donc estimé que la publicité concernée est de nature à induire le consommateur en erreur et a demandé à l’annonceur de la modifier et à défaut, de ne plus la diffuser.

A cet égard, il a noté que l’annonceur a proposé de modifier le texte du magazine mis en ligne et de publier un erratum dans le prochain magazine papier.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.