DE PERSGROEP - 22/11/2017

Annonceur: 
DE PERSGROEP
Produit/Service: 
De Morgen
Média: 
Radio
Critères d'examen: 
Autres
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Culture et éditions
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 22 novembre 2017
Description de la publicité

Le spot radio se déroule ainsi :
(jingle) Voix d’homme: “Ik ben ervan overtuigd dat Bart De Wever mijn brieven grondig zal lezen en ze vervolgens straal zal negeren. Da’s nu net één van de punten waar ik het in mijn brieven over zal hebben. Bart De Wever is genadeloos in kritiek voor anderen, maar overgevoelig als hij zelf kritiek krijgt.”
Voix-off: “U hoorde Joël De Ceulaer, journalist bij De Morgen. Wat is de impact van de machtigste politicus van dit moment? Lees er alles over in de vier open brieven aan Bart De Wever. Vanaf nu in De Morgen. Meer inzicht begint bij (jingle) De Morgen. Meer inzicht, meer zalm.”

Motivation de la plainte

Le plaignant a mentionné que la publicité a été diffusée à plusieurs reprises avant le journal. Selon lui, il s’agit plutôt d’un message politique unilatéral avec un manque de déontologie vu l’absence de réponse, que d’une publicité.

Position de l'annonceur

Le Jury a examiné la publicité en question dans le cadre des articles 4 et 6 de son règlement (voir www.jep.be, rubrique « Plus d’info – Règlement du Jury ») qui disposent qu’en cas d’irrecevabilité, d’infractions manifestes ou d’absence manifeste d’infractions, l’annonceur n’est pas invité à communiquer son point de vue.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance du spot radio en question et de la plainte à son égard dans la mesure où celle-ci concerne le contenu de la publicité.

Il a constaté que le spot radio commence avec un jingle, donne ensuite la parole au journaliste Joël De Ceulaer sur le politicien qui est le sujet de la série d’articles promue et conclut avec une voix-off qui nomme explicitement le journaliste concerné et renvoie au quotidien dans lequel la série d’articles apparaît, suivi à nouveau d’un jingle et du slogan du quotidien concerné.

Le Jury est d’avis qu’il ressort clairement du contenu du spot qu’il s’agit ici d’un message publicitaire commercial pour le quotidien en question à l’occasion d’une série d’articles spécifique dans ce quotidien.

Compte tenu de ce qui précède, le Jury a estimé que le spot radio est clairement identifiable comme publicité et n’est pas de nature à être confondu par le consommateur moyen avec le contenu rédactionnel de la chaîne radio sur laquelle il est diffusé ou avec de la publicité politique.

Le Jury a donc estimé n’avoir pas de remarques à formuler sur ce point et a déclaré la plainte non fondée.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.