DE PERSGROEP - 03/05/2019

Annonceur: 
DE PERSGROEP
Produit/Service: 
Humo
Média: 
Radio
Internet
Critères d'examen: 
Loyauté
Véracité
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Culture et éditions
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Vendredi, 3 mai 2019
Description de la publicité

Le spot radio mentionne entre autres ce qui suit : 
“Humo trakteert, 1 maand gratis Play”;  £
“1 maand gratis Play, een cadeau van €11,95”.  

La bannière sur la page d’accueil du site web contient une image de 2 protagonistes de la série ‘Game of Thrones’, avec les textes “1 maand gratis Play”, “Bekijk het laatste seizoen van ‘Game of Thrones’ én de zeven vorige seizoenen.”, “Een cadeau van €11,95” et le logo de Humo.  

La page d’action sur le site web contient sous le titre “Deze week bij Humo - 1 maand gratis Play, een cadeau van €11,95” une bannière analogue et le texte suivant : 
“Humo geeft al zijn lezers een maand gratis Play cadeau. Daarmee kunt u het gloednieuwe achtste en laatste seizoen van ‘Game of Thrones’ én de zeven vorige seizoenen van de bejubelde fantasyreeks bekijken. Maar u krijgt ook toegang tot een hele lading andere stra e series, zoals het derde seizoen van ‘True Detective’, de Spaanse dramareeks ‘The Pier’ (van de makers van ‘La Casa de papel’), de Vlaams-Nederlandse krimi ‘Grenslanders’ of ‘Geub’, de kersverse comedy van Jeroom en Philippe Geubels.  
Bekijk het laatste seizoen van ‘Game of Thrones’ én de zeven vorige seizoenen.  
'Game of Thrones' lost een eerste trailer van het achtste en laatste seizoen, 
bekijk 'm hier >  
U vindt uw persoonlijke actiecode in Humo van 9 april. 
Wat moet u doen? 
Activeer uw code online vóór 19 april 2019 
Surf naar telenet.be/mijntelenet 
Meld u aan met uw login en wachtwoord van Telenet. Die vindt u in uw Telenet Paspoort of maakt(e) u zelf aan a.d.h.v. uw klantnummer. 
Ga naar de rubriek ‘ tv’ en kies ‘Activeer je Play (Sports) giftcard of code’. 
Selecteer de linkse giftcard. 
Geef uw persoonlijke code in en klik op ‘Valideer’. 
Of bel gratis naar 0800/66 339 
Houd deze bon en uw klantnummer bij de hand. 
Hebt u al Play? Maak dan één van uw vrienden blij met deze 30 dagen gratis Play. 
Om van dit cadeau te kunnen genieten, hebt u Telenet TV nodig (niet inbegrepen in het aanbod). U moet uw unieke code activeren ten laatste op 18 april 2019. De 30 dagen gratis Play beginnen te lopen zodra u Play met uw unieke code activeert. Na afloop wordt Play automatisch stopgezet, tenzij u Telenet op voorhand laat weten dat u Play (betalend voor € 11,95/maand) wenst voort te zetten. Hebt u al Play? Maak dan uw vrienden of familie blij met deze 30 dagen gratis Play. Dit cadeau is niet cumuleerbaar met bestaande PRIME-, Plus- en extra themakanalenpakketten van Telenet. Dit cadeau kan niet omgeruild worden in andere voordelen of cash. Activatie van deze waardebon kan tot 24 uur duren. Bij vragen, surf naar www.telenet.be.”. 

Motivation de la plainte

Quand le plaignant a voulu acheter le magazine, il a vu que les clients qui ont déjà Play ou d’autres packs ne sont pas éligibles. Il a communiqué que cela n’est pas mentionné dans le message radio et que sur le site web, l’offre se trouve sur la première page sans conditions. Ce n'est que lorsqu'on clique dessus que l'information arrive ; mais il n’est pas mentionné “Lees meer” ou “Voorwaarden” ou quoi que ce soit de semblable. 

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué qu’une annonce pour un avantage attractif vise logiquement un nouveau public. Le consommateur ne peut pas s’attendre à ce que cela lui donne le droit de ne pas avoir à respecter les obligations existantes dans le cadre d'un abonnement (Play) en cours. Selon lui, une telle lecture de la publicité ne correspond pas à la lecture d'un consommateur moyen. À titre de comparaison, s'il propose un abonnement d'essai gratuit d'un mois à l'un de ses journaux, cela ne s'applique également qu'aux nouveaux clients. Ce serait faire preuve d'une logique tordue si les abonnés existants pouvaient également souscrire à une telle offre et ainsi décider de ne pas payer leur abonnement pendant un mois. Selon lui, le même raisonnement doit s'appliquer à la publicité pour un avantage consistant en un abonnement gratuit à Play.   

L’annonceur a ensuite communiqué que cette offre Humo/Play a été annoncée de différentes manières. 
Tout d'abord, il y a eu l'annonce sur le site de Humo. Le texte qui pouvait y être lu expliquait étape par étape comment souscrire à l'offre et quelles conditions devaient être remplies. Il s'agit d'une explication assez détaillée car la connexion au site web de Telenet et la validation du code nécessitent inévitablement une explication technique. En dessous de cette explication mais toujours sur la même page et sans que l'internaute ait à cliquer, on peut lire ce qui suit : “Hebt u al Play? Maak dan een van uw vrienden blij met één maand gratis Play”. Selon l'annonceur, ce message est sans ambiguïté et clair. Il ne voit pas ce qu'il aurait pu faire de plus pour définir la distinction entre les clients Play et les autres.   
Deuxièmement, l'offre a été faite chez le libraire lui-même, via un emballage autour du magazine. Le verso de ce document contient la même explication que celle qui figure sur le site web.   
Enfin, en ce qui concerne le spot radio, l'annonceur a fait valoir que pendant la durée limitée d'un spot radio, il n'est pas possible de décrire l'offre de manière aussi détaillée qu'en ligne ou sur l'emballage.   

L'annonceur ne voit donc pas quelles erreurs éventuelles il aurait commis dans le cadre de la publicité pour la promotion de Humo.  

Décision du Jury

Le Jury a constaté que le spot radio concernant l’action mentionne entre autres : “1 maand gratis Play, een cadeau van €11,95” et que la même mention se trouve sur la bannière sur la page d’accueil du magazine promu.  

Il a également constaté que le texte sur la page d’action qui apparaît lorsqu'on clique sur la bannière, commence par le texte : “Humo geeft al zijn lezers een maand gratis Play cadeau.” et que sur cette page, en dessous de l’explication technique concernant la validation du code d’action, il est entre autres mentionné : “Hebt u al Play? Maak dan één van uw vrienden blij met deze 30 dagen gratis Play.”.  

Suite à la réponse de l'annonceur, il a noté que l'offre ne s'applique qu'aux personnes qui n'ont pas encore d'abonnement Telenet Play et qu'il estime que cette publicité s'adresse logiquement à un nouveau public et que la mention correspondante sur le site web (et sur l'emballage du magazine concerné) est claire et sans ambiguïté.   

Le Jury est cependant d'avis que les publicités en question se prêtent à différentes interprétations.   

Tout d'abord, le Jury est d'avis que le nouveau public visé par cette publicité peut être considéré comme un nouveau public pour Humo, plutôt qu'un nouveau public pour Telenet, vu qu’il s’agit de publicité pour ce magazine.   

Il est en outre d’avis que les abonnés actuels de Telenet Play étaient en droit de supposer, sur la base des annonces de l'action formulées en termes généraux et absolus, qu'ils y avaient également droit, de sorte que la publicité en question devait indiquer plus clairement que l'action était soumise à des conditions restrictives à cet égard.   

Le Jury est notamment d’avis que le spot radio en question a omis à tort de faire expressément référence à l'existence de conditions restrictives et qu'il en va de même pour la publicité sur le site web. Il est également d’avis que la formulation de la condition restrictive sur laquelle porte la plainte n’est pas assez claire. 

Le Jury a dès lors estimé que les publicités en question n'informent pas suffisamment le consommateur moyen sur la condition restrictive selon laquelle les personnes qui ont déjà un abonnement Play sont exclues de l'action et sont donc de nature à pouvoir induire le consommateur moyen en erreur sur ce point, ce qui est contraire aux articles 3 et 5 du Code de la Chambre de Commerce Internationale (Code ICC).   

Compte tenu de ce qui précède et sur la base des dispositions susmentionnées, le Jury a donc demandé à l’annonceur de modifier le spot radio et la publicité sur le site web et à défaut, de ne plus les diffuser. 

Suite

L'annonceur a confirmé que la publicité ne sera plus diffusée sous cette forme.