DANONE - 05/11/2007

Annonceur: 
DANONE
Produit/Service: 
Danacol
Média: 
Télévision
Critères d'examen: 
Loyauté
Véracité
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Produits alimentaires
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Lundi, 5 novembre 2007
Description de la publicité

Un spot TV commence par le texte « Ne rien faire face à un taux de cholestérol trop élevé, peut représenter un risque pour votre santé ».
Ensuite, 2 hommes conversent en jouant au ping pong :
X : « C’est vraiment pas de chance ce qui est arrivé à Patrick.
Y : Pas de chance ? il avait trop de cholestérol. Il n’a rien fait »
X : « Moi aussi j’en ai trop. »
Y : « Moi aussi tu sais. Alors du coup, je prends soin de moi. »
Le produit est montré avec en bas la mention : « Dans le cadre d’un style de vie sain et d’une alimentation équilibrée ».
Enfin, voix masculine « Avec Danacol, grâce aux stéroles végétaux qu’il contient, un Danacol par jour, diminue activement votre mauvais cholestérol. Danacol. Avec vous contre le cholestérol ».

Motivation de la plainte

Cette publicité introduit une confusion entre l’intérêt d’un soutien, d’une guidance médicale et/ou d’une culture du bien être. Le produit Benecol ne tient pas compte de l’environnement de la personne et participe donc une acculturation. De plus, cette publicité semble s’attaquer à la compassion nécessaire afin de lier tout ensemble humain. Acheter serait-il une sorte de rédemption ?

Position de l'annonceur

Quant au suivi médical et à la conduite d’une vie saine, l’annonceur a fait valoir ce qui suit :
Il réalise tous les efforts possibles pour apporter au consommateur toutes les informations ainsi que la sécurité nécessaire. Dans ce cadre, il recommande clairement les deux points suivants, chaque fois que possible dans ses communications :
-la conduite d’une vie saine : par la mention « dans le cadre d’une alimentation équilibrée et d’un style de vie sain ».
-le suivi médical : par la mention « demandez conseil à votre médecin ».
Malheureusement, pour des raisons pratiques (liées à la longueur du spot TV), la référence au suivi médical n’a pas été possible dans la communication concernée. Cependant, les deux types d’informations (conduite d’une vie saine, suivi médical) sont imprimées sur les emballages des produits, de manière à être disponibles pour le consommateur au moment de son achat en linéaires. Il a estimé que toutes ces précautions permettent d’une part d’apporter au consommateur toute information nécessaire ou utile, et permettent d’autre part de satisfaire aux exigences légales.

Quant au sentiment de peur, il a précisé que l’un des objectifs de ce spot est de sensibiliser les consommateurs au risque représenté par l’excès de cholestérol. Cette démarche de sensibilisation est motivée par les faits suivants : en Belgique 7 adultes sur 10 ont un excès de cholestérol alors que seuls 2 adultes sur 10 en sont conscients. Dans son esprit, cette démarche de sensibilisation ne s’associe en aucun cas avec la création d’un sentiment de peur. Dans ce cadre, par exemple, ne sont pas précisés l’importance ou les conséquences du risque supporté par l’ami des joueurs de ping-pong.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que le spot met en scène deux hommes jouant au ping pong et parlant de la santé d’un ami afin de souligner les risques liés à un excès de cholestérol et de mettre en valeur les bénéfices du produit Danacol.

Sentiment de peur
Le Jury est d’avis que la phrase utilisée dans ce spot « c’est vraiment pas de chance ce qui est arrivé à Patrick » ( et non « c’est triste ce qui est arrivé… ») n’enlève pas un sentiment de compassion mais exprime plutôt un sentiment de crainte pour la santé d’un ami.

En conséquence, le Jury a estimé que ce spot n’exploite pas des sentiments de peur (art. 4,al 2 ICC code).

Vie saine
Le Jury a constaté que ce spot contient une référence à un mode de vie sain (cfr la phrase : « dans le cadre d’un style de vie sain et d’une alimentation équilibrée »), qui est renforcée par la mise en situation de personnes faisant du sport.

Le Jury est d’avis que ce spot est en ligne avec l’art. 3 du code de la publicité pour les denrées alimentaires (Fevia).

Suivi médical
Le Jury a constaté que cette publicité établit un lien entre le produit et la santé. Elle contient une allégation santé en attribuant au produit des propriétés de traitement du cholestérol.

Le Jury est d’avis qu’une référence au conseil médical est indispensable (en ajoutant par exemple un scribe) afin d’éviter tout risque de confusion quant aux avantages du produit pour la santé (art. 4 du code de la publicité pour les denrées alimentaires). En conséquence, le Jury a recommandé à l’annonceur de modifier ce spot en ce sens.

L’annonceur a confirmé que ce spot a été retiré des ondes et qu’il tiendra compte de la recommandation du Jury dans ses communications futures.