DAIMLER CHRYSLER - 15/05/2003

Annonceur: 
DAIMLER CHRYSLER
Produit/Service: 
Mercedes CLK Cabrio
Média: 
Quotidien
Affichage
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Autres
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Véhicules à moteur et accessoires
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Jeudi, 15 mai 2003
Description de la publicité

Une annonce montre une voiture cabriolet de la marque garée en un endroit reconnaissable comme étant une digue de front de mer belge et dont la capote est partiellement ouverte. Il pleut sur la partie fermée, mais pas sur la partie ouverte au-dessus laquelle le ciel est bleu. Texte : « Chez nous, le temps passe de la pluie au soleil en quelques secondes. Le nouveau CLK Cabrio. Découvrez-le à toute vitesse ». Au bas de l'annonce sont mentionnés l'adresse du site web, le logo de la marque et le slogan de sécurité.

Une affiche présente le même visuel.

Motivation de la plainte

Cette publicité montre une voiture garée sur un lieu qui est interdit à toute circulation et à toute forme de stationnement et illustre donc un comportement interdit par le code de la route, apparemment en infraction avec l'art. 5 du code de la Febiac.

Position de l'annonceur

Se référant à l'art. 3 du code relatif à la représentation d'un lieu qui n'appartient pas au réseau routier, l'agence a souligné que le lieu représenté, à savoir une digue de mer, lui semble un lieu dont l'inaccessibilité est évidente pour tous les usagers ordinaires de la route.

Décision du Jury

Le Jury a attiré son attention sur le fait que l'art. 3 du code Febiac précise que le recours à l'illustration d'un lieu qui n'appartient pas au réseau routier est permis :
1. lorsque l'objectif est de présenter ou décrire des caractéristiques d'une manière non-conforme aux règles du code de la route, ce qui n'est pas le cas dans la publicité en question ;
2. à condition que le caractère particulier de l'endroit apparaisse sans équivoque, à savoir qu'il n'est pas accessible aux usagers ordinaires. A ce propos, le Jury a fait remarquer que l'argument avancé est une supposition ne répondant pas au critère inscrit dans la disposition du code. Par ailleurs et à supposer même que l'inaccessibilité d'une digue soit évidente pour tous, le Jury a attiré l'attention sur les art. 5 et 9 du code.
En conséquence, sur base des dispositions précitées du code Febiac, le Jury a recommandé de ne plus diffuser le visuel dont question, le cas échéant en modifiant l'endroit représenté, la mise en évidence de la caractéristique illustrée pouvant l'être par la représentation d'un autre lieu en conformité avec le code.

Suite

L'agence a confirmé que le visuel de cette annonce ne sera plus utilisé et que pour les éventuelles utilisations futures, elle le retravaillera afin qu'il soit en accord avec les art. 5 et 9 du code.