DAIMLER CHRYSLER - 14/01/2002

Annonceur: 
DAIMLER CHRYSLER
Produit/Service: 
Mercedes Classe A
Média: 
Quotidien
Critères d'examen: 
Véracité
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Véhicules à moteur et accessoires
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Lundi, 14 janvier 2002
Description de la publicité

Sous le titre : « La réussite, c'est d'aller chercher ses enfants à l'école », l'annonce montre un jeune homme près de l'arrière de la voiture devant la porte d'une école. En bas on voit dans un petit cadre une représentation de la nouvelle Classe-A version longue avec référence aux caractéristiques de la voiture et le prix. « La Classe A* à partir de 699.953 BEF (17,351,38 Euro) TVA incl. ». En dessous du cadre et en caractères plus petits on peut lire à côté de l'astérisque : « Nouvelle Classe A version longue à.p.d. 746.813 BEF (18.513,01 Euro) ». A côté du cadre se trouve un texte qui met en évidence les avantages de la version longue.

Motivation de la plainte

L'annonceur indique le prix d'une façon malheureuse. Est-ce légal ?

Décision du Jury

Le Jury a constaté que :
1) le prix mentionné près de la représentation de la version longue (à partir de 17.351,38 € TVA inclue) concerne la version courte, alors que la présentation (dans le même cadre avec comme titre « Nouvelle Classe A version longue ») peut laisser croire qu'il s'agit du prix de la version longue ;
2) la mention à laquelle se réfère l'astérisque (Nouvelle Classe A version longue à.p.d. 18.513,01€) permet de douter quant à savoir si celle-ci est dotée des mêmes équipements que ceux énumérés près du prix de 17.351,38 € TVA inclue.
Sur base de l'art. 23,1 LPC et des art. 3 et 5 du code de la CCI, il a recommandé de modifier l'annonce afin d'accorder l'illustration et la mention du prix et de ne plus la diffuser entre-temps, ainsi que de soumettre le projet de modification ou la prochaine campagne pour le même produit pour examen préalable. L'annonceur a fait valoir qu'il a voulu informer le consommateur sur l'existence d'une version courte et d'une version longue, raison pour laquelle il a mentionné le prix du modèle de base. Il a souligné que le prix de la version longue auquel se réfère l'astérisque est mentionné en dessous du texte de l'annonce et que donc personne ne peut être induit en erreur. Il a demandé au Jury de revoir sa position. Le Jury a confirmé sa recommandation, suite à quoi l'annonceur a confirmé qu'il n'utilisera plus cette campagne et qu'il portera toute son attention sur ce genre de points dans le futur.