CORTAL - 14/09/1999

Annonceur: 
CORTAL
Produit/Service: 
Cortal Street
Média: 
Quotidien
Critères d'examen: 
Loyauté
Véracité
Initiative: 
Association de consommateurs
Catégorie: 
Finance et assurances
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 14 septembre 1999
Description de la publicité

En regard du texte en grands caractères « Comment g@gner r@pidement de l'@rgent en Bourse », l'annonce présente les caractéristiques du service on-line : vous êtes en direct avec la Bourse – vos frais de courtage sont encore réduits – vos ordres sont transmis à la Bourse de Bruxelles en moins d'une minute – vous avez accès aux principales places mondiales. Bon pour obtenir une documentation.

Motivation de la plainte

Ce texte, sans rapport direct avec les avantages d'une connexion directe, n'est pas conforme à l'éthique financière. Il donne une fausse impression de la gestion de portefeuille (on peut aussi perdre) et constitue une incitation à la spéculation boursière contraire à la déontologie de la profession.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir que son objectif était d'annoncer le lancement du site Internet et d'informer sur les différents avantages du service on-line (rapidité, frais avantageux et accès aux principales places mondiales), ainsi que de persuader uniquement les boursiers avertis d'y recourir. Ceci est illustré par le choix de la presse financière pour la diffusion de l'annonce qui renvoit à une brochure où l'explication technique du gain est basée sur les avantages d'une tarification moindre et qui ne contient, pas plus que l'annonce, aucun conseil p.ex. pour obtenir des plus-values.

Décision du Jury

Le Jury a estimé que le slogan n'incite pas à la spéculation en Bourse, l'annonce et la documentation mettant en évidence uniquement les avantages du service (rapidité et frais avantageux). Le lecteur de la presse financière spécialisée est au courant du fait que l'on peut aussi bien perdre que gagner de l'argent en bourse, de sorte que le risque de prendre le slogan au pied de la lettre est minime. Dès lors, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler.