CORONA - 01/10/1999

Annonceur: 
CORONA
Produit/Service: 
Assurance Funérailles
Média: 
Autre média
Critères d'examen: 
Loyauté
Véracité
Décence et bon goût
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Finance et assurances
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Vendredi, 1 octobre 1999
Description de la publicité

Sous le titre « Le décès est inéluctable pour chacun d'entre nous… Mais qui payera les frais de vos funérailles ? », un mailing personnalisé attire l'attention sur les frais élevés des funérailles et les nombreux problèmes que cela pose pour les proches. Il présente comme solution une assurance funérailles, dont les modalités sont spécifiées. Le destinataire est invité à appeler un numéro gratuit ou à renvoyer une carte-réponse pour plus de renseignements ou à communiquer son numéro personnel mentionné sur la lettre auquel cas il reçoit gratuitement un CD.

Motivation de la plainte

De telles pratiques commerciales sont considérées comme peu scrupuleuses et le contenu du mailing est perçu comme choquant, le destinataire étant en traitement pour un cancer. Le courrier n'est certainement pas l'effet du hasard, puisque deux personnes souffrant de la même maladie l'ont également reçu. Ces procédés publicitaires sont inacceptables et méritent une mise au point qui mettra fin à la manipulation de personnes déjà fragilisées psychologiquement.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait savoir qu'il a fait usage d'une collection d'adresses louée pour laquelle seule la catégorie d'âge a été utilisée comme critère, le mailing à la plaignante étant donc le résultat d'une coïncidence regrettable. Les personnes concernées sont informées par l'annonceur du système de la liste Robinson de l'ABMD et ont été insérées dans une liste Robinson interne.

Décision du Jury

Compte tenu du risque de heurter certaines personnes et de l'impossibilité légale d'intégrer des données médicales dans des collections d'adresses, le Jury a recommandé d'ajouter dans le mailing une mention présentant des excuses aux personnes susceptibles d'être heurtées par le contenu.

Suite

L'annonceur a modifié le mailing en ajoutant une mention dans ce sens.