COLGATE-PALMOLIVE - 01/10/2002

Annonceur: 
COLGATE-PALMOLIVE
Produit/Service: 
Soupline
Média: 
Télévision
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Entretien et bricolage
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 1 octobre 2002
Description de la publicité

Le spot TV montre un petit garçon blond qui cueille une plante de muguets dans un bois et la tient derrière le dos pendant qu'il retourne avec sa maman vers leur maison. Arrivé à la maison, il l'offre à sa maman qui l'enroule dans une serviette de bain, qu'ils sentent tous les deux avec plaisir. Accompagné d'une douce musique de fond, une voix féminine dit : “Au printemps, la nature est plus douce, pleine de parfums. Nouveau Soupline Muguets. Gâtez tous ceux que vous aimez avec le parfum et la douceur du printemps. Grâce à Soupline Muguets avec le doux parfum des muguets. Nouveau Soupline Muguets. Presque aussi doux que maman.”.

Motivation de la plainte

Les muguets sont des plantes toxiques et cette publicité pourrait inciter les enfants à cueillir ces plantes de façon inconsidérée avec comme résultat l'empoisonnement. Les règles de prudence et de prévoyance sont négligées. La poursuite de cette campagne ne devrait se faire qu'avec la mention d'un avertissement dans le sous-titre.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir qu'à aucun moment l'enfant n'est incité à manger les muguets et qu'il est accompagné en permanence par la mère qui le protègera et évitera évidemment qu'il les mange. L'annonceur a souligné que le 1er mai, il est de tradition d'offrir des muguets et que ce jour-là, beaucoup de gens et d'enfants se promènent avec des muguets en main puisqu'ils sont alors partout en vente, sans aucun avertissement quelconque. Dans ces circonstances, il estime exagéré de devoir mentionner un avertissement.

Décision du Jury

Le Jury a considéré que ce spot ne montre pas de pratiques où la santé ou la sécurité ne sont pas respectées et qu'il n'y a aucune incitation à de telles pratiques. Il a constaté que l'enfant est continuellement accompagné de sa mère et que le spot traduit une ambiance de tendresse et de soin. A défaut d'infractions à des dispositions légales et/ou autodisciplinaires, le Jury a dès lors estimé n'avoir pas de remarques à formuler.