COFIDIS - 13/12/2000

Annonceur: 
COFIDIS
Produit/Service: 
Direct cash
Média: 
Magazine
Critères d'examen: 
Loyauté
Véracité
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Finance et assurances
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Mercredi, 13 décembre 2000
Description de la publicité

Sous le titre « Pour faire face à la rentrée. Jusqu'à 200.000 fr. à votre disposition ! », l'annonce explique qu'un crédit de 20.000 à 200.000 Fr. peut être obtenu pour passer les caps difficiles (liés à l'éducation des enfants). Le texte décrit les caractéristiques de l'ouverture de crédit et de ses modalités d'utilisation.. Sont entre autres mis en évidence qu' « en 15 ans le système a permis de satisfaire 600.000 clients » et « en ces moments difficiles vous ne voulez pas renoncer à vos devoirs ». Schéma de remboursement et mentions légales

Motivation de la plainte

Le caractère honnête de la publicité est mise en doute, en particulier concernant la satisfaction de la clientèle et le devoir des parents de contracter une dette pour son enfant est considérée comme une forme de chantage

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir que la satisfaction dont question signifie que 600.000 personnes ont trouvé dans le système de l'ouverture de crédit une solution à la gestion de leur budget, en particulier au moment de la rentrée des classes qui entraîne pour les parents une augmentation ponctuelle de dépenses qui peuvent être remboursées plus aisément au cours des mois suivants, sans qu'il y ait chantage.

Décision du Jury

Sur le premier point, le Jury a estimé n'avoir pas de remarque à formuler. Quant au second, il a considéré que le mot « devoirs » pouvait provoquer un sentiment de culpabilité p.ex. auprès de personnes en difficulté financière. Il a recommandé de le supprimer ou de formuler de manière plus discrète cet aspect de « devoirs ».

Suite

L'annonceur, sans partager le point de vue du Jury, a cependant accepté de ne plus insister sur cet aspect à l'avenir.