COCHON DE LUXE - 23/11/2020

Annonceur: 
COCHON DE LUXE
Produit/Service: 
Boîte anti-dépression
Média: 
Internet
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Sport et loisirs
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Lundi, 23 novembre 2020
Description de la publicité

Dans le post Facebook, à côté de l’image d’une boîte avec un sticker “Anti-depressie box”, le texte suivant :
“Neerslachtig?
Sip?
Levensmoe?
Geen paniek! We denken aan u!
Vanaf woensdag 18/11 lanceren wij onze ANTI-DEPRESSIE BOX om u er terug bovenop te helpen!
Deze box bestaat uit een aperitief, 2 snacks, 4 gerechtjes, 1 dessert en heel veel extra fun...
Voor €99 (box voor 2p) helpen wij uw gemoed pijlsnel terug de hoogte in.
Bestellen kan via onze website of via deze link: […]
Hou vol.
Het komt goed.
We zijn er voor u!”.

Motivation de la plainte

Le plaignant a communiqué que le restaurant Cochon de Luxe fait actuellement la promotion d'une « boîte anti-dépression » et banalise ainsi la dépression qui est une maladie grave.
Il a souligné que quiconque sait ce qu'est la dépression et ce à quoi elle peut conduire (in extremis, au suicide) comprend que ce coup de pub est un coup dur pour les personnes dépressives et leurs proches. Les personnes souffrant de dépression ont des moments encore plus difficiles que d'habitude en ces temps de corona. Se moquer de la dépression ne fait qu'empirer la situation.

Position de l'annonceur

L'annonceur a communiqué avoir lancé cette boîte en tant que concept à emporter. Celle-ci consiste en un apéritif avec des bouchées, quatre plats, un dessert et quelques belles surprises pour les gens à la maison, comme quelques jeux amusants, etc.
Il est certainement conscient que la dépression est une maladie grave qui touche de nombreuses personnes chaque année et il prend la dépression très au sérieux. Il ne banalise absolument pas cette maladie. Au contraire, avec son concept joyeux à emporter, il essaie d’un peu remonter le moral des gens qui ont du mal pendant cette période difficile.
Son intention n'est pas d'attaquer personnellement qui que ce soit ou un groupe spécifique de personnes, au contraire. En tant que restaurant, il doit également se réinventer en cette période pour être vu et il vend ces boîtes pour simplement mettre un sourire sur le visage des gens. La boîte s'appelle donc la boîte ANTI-dépression. C'est une boîte pour vous rendre heureux en ces temps très difficiles.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance de la publication Facebook en question et de la plainte qui la concerne.

Il a constaté que ce message sous le titre « Anti-depressie box » fait la promotion d'une boîte à emporter d'un restaurant.

Suite à la réponse de l'annonceur, il a entre autres noté que celui-ci est certainement conscient que la dépression est une maladie grave et qu'il n'a pas l'intention d'attaquer des gens mais qu’avec son concept à emporter, il essaie justement d'un peu remonter le moral des gens qui ont du mal pendant cette période difficile.

Bien que le Jury comprenne les différentes sensibilités à ce sujet dans la crise sanitaire actuelle, il est d'avis que la publicité en question se limite en effet à essayer de donner une connotation positive au produit promu via le langage courant, sans pour autant se moquer ou présenter les personnes souffrant de dépression sous un jour négatif ou banaliser leur maladie.

Le Jury a dès lors estimé que cette publicité n'est pas de nature à discréditer un certain groupe de personnes et ne témoigne pas non plus d'un manque de juste sens de la responsabilité sociale de la part de l'annonceur sur ce point.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ce point. 

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.