COCA-COLA - 08/08/2017

Annonceur: 
COCA-COLA
Produit/Service: 
Sprite
Média: 
Télévision
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Boissons
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 8 août 2017
Description de la publicité

Le spot TV montre un jeune homme en sortie de bain qui allume un briquet sous un sprinkler, à côté d’un détecteur de fumée. Il est ensuite aspergé par la bouteille de Sprite qu’il tient dans l’autre main.
VO et texte à l’écran : « Sprite. Born to refresh. ».

Motivation de la plainte

Le plaignant a communiqué que dans la publicité on voit un adolescent vouloir mettre le feu à un détecteur de fumée.
Il trouve cette publicité inappropriée et donnant des idées dangereuses à certaines personnes peu réfléchies.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que ce spot publicitaire exprime de manière clairement humoristique l’idée du rafraîchissement unique de Sprite. Avec un clin d’œil, dont le caractère ludique apparaît clairement, le spot montre quelqu’un qui expérimente et vit au premier degré le rafraîchissement de la marque. Selon lui, il s’agit donc très clairement de l’idée de rafraîchissement, où l’expérience fictive ne sert qu’à soutenir cette idée de base. Pour ces raisons, il ne voit vraiment pas comment ce spot pourrait amener des personnes à effectivement essayer une telle chose.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que le spot TV, pour illustrer le slogan « Born to refresh », montre un jeune homme allumer un briquet sous un sprinkler, à côté d’un détecteur de fumée, dans l’idée de se rafraîchir et qu’il est ensuite aspergé par la bouteille qu’il tient en main.

Le Jury est d’avis que le spot en question est ludique et décalé et ne sera pas interprété par le consommateur moyen comme un exemple à suivre.

Le Jury a dès lors estimé que ce spot humoristique n’est pas de nature à inciter à un comportement dangereux.

Il a également estimé que cette publicité ne témoigne pas d’un manque de juste sens de la responsabilité sociale.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarques à formuler sur ce point.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.