COCA-COLA - 08/01/2020

Annonceur: 
COCA-COLA
Produit/Service: 
Coca-Cola
Média: 
Télévision
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Boissons
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 8 janvier 2020
Description de la publicité

Le spot montre le père Noël qui prend un cadeau, vole avec son traineau, regarde la lettre d’un enfant et dépose un cadeau au pied du sapin dans une maison où il remarque qu’à côté d’une lettre avec « Pour Père Noël », se trouve une bouteille de Coca-Cola prête pour lui et il la boit. On voit ensuite des enfants qui constatent que la bouteille est vide et qui découvrent les jouets reçus.  
VO : « On pourrait dire beaucoup de choses de cet homme. Que c’est un inconnu qui passe les frontières, à l’arrière d’un véhicule, sans se faire remarquer. Un homme qui essaie de mieux nous connaître, de trouver un toit, un lieu où il pourrait poser ses affaires. Et alors, que fait-on ? On l’accueille bien sûr. Parce qu’en regardant ce qui nous sépare on oublie de voir tout ce qui nous rapproche. » 
Texte sur l’écran final : « Nous avons tant à partager ». 

Motivation de la plainte

Selon le plaignant, il y a clairement un message politique derrière cela, qui fait référence à la problématique des réfugiés. Il trouve que la publicité doit être neutre et porter sur le produit sans se lier à l'une ou l'autre conviction politique. Tout comme les messages d'extrême droite ou racistes ne sont pas autorisés (ce qui est normal), un lavage de cerveau constant par des influences d'extrême gauche ne doit pas être non plus. D'autant plus après que Zwarte Piet ne peut plus être noir, ces références à un paquet suspect, etc. sont à son avis des remarques inappropriées beaucoup plus concrètes dans une publicité. 

Position de l'annonceur

L'annonceur a communiqué qu'avec ce spot publicitaire et le concept créatif « Nous avons tant à partager », il veut encourager chacun dans le monde à voir le positif en chaque personne et à se concentrer sur nos nombreux points communs plutôt que sur les différences. 
Le contexte est qu'il existe des divisions et des tensions partout dans le monde. Même au sein des familles, des conflits peuvent découler de divergences d'opinions. Noël est cependant le moment idéal pour régler les différends, abandonner les préjugés et se concentrer sur nos points communs afin de voir le bien en chaque personne. 
L'annonceur ne souhaite pas adopter de position politique ou de couleur politique avec cette campagne mais ne soutient aucune politique allant à l'encontre de ses valeurs. Cette campagne vise à sortir des tensions politiques et à se concentrer sur les bonnes qualités des autres. Il regrette donc que cette campagne ait provoqué des réactions critiques. 

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance du spot en question et de la plainte qui le concerne et en particulier du fait que le plaignant estime que le spot contient des références inappropriées à la problématique des réfugiés. 

Suite à la réponse de l'annonceur, le Jury a également noté qu'avec ce spot publicitaire et le concept créatif « Nous avons tant à partager » pendant la période de Noël, il souhaite encourager chacun dans le monde à voir le positif en chaque personne et à se concentrer sur nos nombreux points communs plutôt que sur les différences. 

Le Jury est d'avis que ce message ressort également clairement et de manière positive du spot et que les images et le texte en question ne sont pas de la nature à être interprétés par le consommateur moyen dans le sens que leur donne le plaignant. 

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ce point.  

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.