CHATEAU DE LIMELETTE - 02/12/2014

Annonceur: 
CHATEAU DE LIMELETTE
Produit/Service: 
Centre de bien-être
Média: 
Internet
Critères d'examen: 
Loyauté
Véracité
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Sport et loisirs
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Mardi, 2 décembre 2014
Description de la publicité

Sur le site, on trouve l’annonce suivante:

« …Prolongez les effets de l’été… des Offres Duo pleine de douceur à découvrir !
Eté indien :
Une journée d’accès au centre de balnéo !
- Un massage aux huiles essentielles 50’ (possibilité en « duo » sur demande)
- Un soin visage rituel de pureté 55’ (possibilité en « duo » sur demande)
- Un bain hydromassant de jouvence aux huiles essentielles
- Lunch offert

160€ au lieu de 210€ »

En dessous: « Infos et réservations » et coordonnées de l’annonceur.

Motivation de la plainte

Le plaignant a souligné qu’il n’est jamais spécifié que le prix indiqué est par personne.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que l’offre Duo porte sur les soins ‘duo’, soit à 2 dans le même espace de soin, et non sur le prix comme affirmé par le plaignant. A nul moment il n’est fait allusion à un prix duo.

L’annonceur a également souligné que le prix de 160€ pour deux n’est pas envisageable et qu’aucun autre client n’a émis de doute sur le contenu de l’offre.

Dans un souci de clarifier et d’informer au mieux, l’annonceur a adapté la page contenant l’offre sur son site web en ajoutant sans délai la mention « Prix exprimé par personne; Le lunch si inclus ne comprend pas les boissons. ».

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance de l’annonce « …Prolongez les effets de l’été… des Offres Duo pleine de douceur à découvrir ! » sur le site de l’annonceur.

Le Jury a constaté qu’une « possibilité en « duo » sur demande » est mentionnée pour un massage et un soin visage et que le prix de « 160€ au lieu de 210€ » pour la journée d’accès au centre balnéo est indiqué.

Le Jury est d’avis que, eu égard au texte en haut de l’annonce et en particulier aux termes « des Offres Duo », l’annonce cible deux personnes et est ainsi susceptible de créer de la confusion.

Le Jury a donc estimé que cette publicité est de nature à pouvoir induire le consommateur moyen en erreur en ce qui concerne le prix, ce qui est contraire à l’article 5 du code de la Chambre de Commerce Internationale.

Sur la base de la disposition susmentionnée, le Jury a demandé à l’annonceur de modifier la publicité et à défaut de ne plus la diffuser.

Suite

À cet égard, le Jury a noté que l’annonceur a déjà adapté son site en y ajoutant les mentions « Prix exprimé par personne » en bas de page et « Prix par personne » à côté du prix indiqué.