CHANEL - 25/06/2008

Annonceur: 
CHANEL
Produit/Service: 
Rouge à lèvres
Média: 
Cinéma
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Produits cosmétiques
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 25 juin 2008
Description de la publicité

Un spot montre un homme (habillé) qui est allongé sur un lit à côté d’une femme nue allongée sur son ventre. Il appuie plusieurs fois sur le stick de rouge à lèvres pendant qu’elle dit Tell me. I need to know. Do you love my lips?

Voix masculine : Rouge Allure. Chanel.

Motivation de la plainte

Une jeune fille de 14/15 ans montre sa bouche d’une façon provocante. L'utilisation de jeunes filles si jeunes, dans de telles situations est hors de propos. Nous pourrions presque dire que, vu l'âge apparent de la jeune fille (14/15 ans) et sa moue enfantine, nous pousserions vers la pédophilie. Cette publicité donne une image très sexuelle des jeunes filles de cet âge.

Position de l'annonceur

L’annonceur a précisé qu’il regrette la perception négative à l’égard du spot publicitaire Le Rouge de Chanel. Il a précisé que le mannequin va prochainement fêter ses 24 ans et que le spot s’inspire, avec l’accord de l’auteur, d’une scène d’anthologie du film mythique de Jean-Luc Godard, Le Mépris.

Décision du Jury

D’emblée, le Jury a estimé que la scène dans ce spot présente une connotation sensuelle et non sexuelle.

Par ailleurs, le Jury est d’avis que cette jeune femme n’a pas l’apparence d’une mineure d’âge. A cet égard, le Jury a noté du courrier de l’annonceur que la jeune femme figurant dans ce spot a 24 ans et qu’elle n’est donc pas mineure.

Compte tenu de ce qui précède et dans ce contexte, le Jury a estimé que cette publicité ne contient aucune déclaration ou présentation visuelle susceptible d’offenser la décence selon les normes couramment admises.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a donc estimé n’avoir pas de remarques à formuler.

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.