C.G.E.R. BANQUE - 11/03/1999

Annonceur: 
C.G.E.R. BANQUE
Produit/Service: 
Epargne Pension
Média: 
Quotidien
Critères d'examen: 
Loyauté
Véracité
Légalité
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Finance et assurances
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Jeudi, 11 mars 1999
Description de la publicité

Représentant un joueur de cornemuse écossais un stylo à la main et sous le titre « Moins d'impôts ? Une meilleure pension ? Je signe où ? », l'annonce présente les avantages de l'éparne-pension susceptible d'intéresser « le plus écossais des Ecossais », parmi lesquels une réduction d'impôts «de 30 à 40 % selon vos revenus».

Motivation de la plainte

La publicité est considérée comme mensongère en laissant croire que le pourcentage cité de réduction d'impôt diminue l'ensemble des impôts alors qu'il ne s'applique que sur le montant de l'investissement effectué. Par ailleurs, le recours au stéréotype de l'écossais près de ses sous est considéré comme ouvrant la voie à des dérapages et ambiguïtés à éviter au période de résurgence de la pensée raciste et xénophobe.
 

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir que d'une part la formulation en question est utilisée depuis de nombreuses années déjà sans avoir jamais provoqué de réclamations et que d'autre part la représentation d'un écossais n'illustre pas un côté «avare» ou «obsédé par ses sous», mais bien le pouvoir de faire un placement intéressant et rentable.

Décision du Jury

Le Jury a estimé que la formulation concernant une réduction d'impôts de 30 % à 40 % comporte un risque d'équivoque, le texte pouvant laisser croire que ceci s'applique aux impôts alors qu'il s'agit d'un pourcentage du montant épargné. Il a dès lors recommandé de modifier l'annonce de façon à éviter tout risque d'équivoque. Concernant l'utilisation de l'écossais, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler à l'égard de cette référence à un archétype commun qui n'implique pas nécessairement une perception négative.

Suite

L'annonceur a fait savoir que la campagne était terminée mais qu'à l'avenir il se conformera à la recommandation du Jury.