CEDRIC KENNOF - 06/06/2016

Annonceur: 
CEDRIC KENNOF
Produit/Service: 
Location de conteneurs
Média: 
Affichage
Internet
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Biens et équipements industriels
Type de décision: 
Recommandation de suspension aux médias
Date de clôture: 
Lundi, 6 juin 2016
Description de la publicité

La publicité montre l’image d’un homme noir nu, avec devant son entre-jambes l’image d’un conteneur de l’annonceur.
A côté, le texte suivant : « Bij ons telt niet het formaat…
Container niet vol = minder betalen”.

Motivation de la plainte

Pour le plaignant, cette publicité va vraiment trop loin. Il trouve que c’est une confirmation des clichés concernant les hommes noirs à l’aide d’une allusion sexuelle. Il trouve la publicité dégoûtante et vraiment humiliante pour un certain groupe de personnes dans notre société.

Position de l'annonceur

L’annonceur a d’abord souhaité clairement préciser qu’il n’a jamais eu l’intention d’offenser un certain groupe de personnes ou des personnes avec cette image.

Il a fait appel à une agence publicitaire reconnue qui a choisi cette photo à partir de photos de stock existantes ; il était donc de bonne foi.

Il utilise en effet un cliché sur les Africains mais selon lui le contenu ne peut pas être considéré comme dénigrant. Ce cliché peut de plus être prouvé sur base de différentes études scientifiques.

L’annonceur ne suit donc pas le point de vue du plaignant et il trouve frappant que cette plainte surgisse tout d’un coup alors qu’il utilise l’image depuis des années pour différentes formes de communication. Comme entreprise, il fait de son mieux pour montrer du respect pour tout le monde dans notre société. Une belle preuve de cela sont les différentes nationalités qu’il emploie et encore mieux, les nombreux clients africains qui n’ont jamais eu de problème avec cette publicité. Il espère donc que le clin d’œil de cette campagne amusante et réussie aura le dessus sur une plainte qui est selon lui douteuse.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance de l’image et du texte qui l’accompagne.

Le Jury est d’avis que cette publicité utilise un cliché concernant un certain groupe de population dans une communication commerciale d’une manière qui, même si c’est avec une intention humoristique, est dénigrante pour le groupe concerné et peut mener à des allusions et mentions péjoratives et stéréotypées basées sur l’origine.

Il est également d’avis que la combinaison des mots choisis et de l’image dans cette publicité réduit ainsi un certain groupe de population de manière stéréotypée à une caractéristique physique sexuelle et le discrédite.

Le Jury a donc estimé que cette publicité est contraire aux points 3 et 4 des Règles du JEP en matière de représentation de la personne et à l’article 12 du Code de la Chambre de Commerce Internationale (code ICC).

Compte tenu de ce qui précède et sur la base des dispositions susmentionnées, le Jury a dès lors demandé à l’annonceur de modifier la publicité et à défaut, de ne plus la diffuser.

Suite

L’annonceur a communiqué qu’il ne donnerait pas suite à la décision du Jury.

Pour l’affichage, une demande de suspension a dès lors été envoyé au média concerné et, pour la publicité sur le site internet, le non-respect de la décision a été communiqué au Conseil de la Publicité, conformément aux articles 10 et 11 du Règlement du Jury.