CARREFOUR - 29/10/2002

Annonceur: 
CARREFOUR
Produit/Service: 
GB Super Partner
Média: 
Journal gratuit (toutes boîtes)
Critères d'examen: 
Légalité
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Commerce et distribution
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Mardi, 29 octobre 2002
Description de la publicité

Une annonce d'une chaîne de magasins reproduit plusieurs promotions. A côté du titre « Boucherie » est mentionné en grands caractères : « festival acheter 3 + 1 gratuit » avec en dessous un tableau divisé en 3 rubriques, c.à.d. : « porc, bœuf, prêt à cuire », à côté de laquelle se trouve chaque fois la mention « 3+1 gratuit ». En dessous de la rubrique « prêt à cuire » 3 produits sont vantés, e.a. « oiseaux sans tête appétissants € 7,91 kg (€ 5,93 ou 239 Fb/kg) ».

Motivation de la plainte

Cette publicité est trompeuse parce que quand on commande 2 oiseaux sans tête, le prix est € 7,91 kg et non € 5,93 kg. Si on en commande 3 + 1 gratuit, on paie € 5,93 kg, mais les 4 sont pesés, donc on paie finalement quand même € 7,91 kg. Dans le magasin on dit que le produit gratuit est compris dans le prix et donc en réalité on ne reçoit aucun article gratuit.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir qu'il calcule le prix (7,91/kg : 4 x 3 = 5,93/kg) afin d'éviter que le client prétende que la 4ième pièce est plus petite et que ce calcul lui paraît le plus honnête et le plus clair. Il a souligné qu'il ressort clairement de la publicité que le prix de € 5 ,93/kg n'est pas valable pour 2 pièces, étant donné qu'il est clairement mentionné « festival 3+1 gratuit » . Il a également affirmé que pour éviter tout malentendu, il mentionnera dans le futur le prix normal et 3+1 gratuit.

Décision du Jury

Après examen, le Jury a estimé qu'une telle indication de prix peut être perçue comme équivoque par le consommateur moyen, étant donné que d'une part on mentionne un prix/kg et d'autre part 3+1 gratuit (donc par pièce). Etant donné qu'il est explicitement mentionné 3+1 gratuit, le consommateur moyen ne comprendra pas le calcul. Afin d'éviter tout risque de confusion et sur base de l'art 2 de la loi sur les pratiques du commerce et la protection du consommateur il a recommandé de ne plus diffuser cette annonce sous cette forme.