CARREFOUR - 15/11/2017

Annonceur: 
CARREFOUR
Produit/Service: 
Enceinte portable
Média: 
Autre média
Critères d'examen: 
Loyauté
Véracité
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Appareils électrique, radio, TV
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 15 novembre 2017
Description de la publicité

Sous le titre « Hyp’ deals ! », l’annonce montre 4 enceintes JBL, chacune d’une couleur différente, avec à côté la mention « - 50% sur le 2ème produit au choix » dans une étoile jaune. En dessous, entre autres le texte « Enceinte portable sans fil Go – divers coloris – L’enceinte 27,99€ ».

Motivation de la plainte

Le plaignant a souligné que la publicité dit « - 50% sur le 2ème produit au choix ». Il s’est rendu dans un magasin et a communiqué qu’il s’avère qu’il faut acheter deux enceintes et qu’on a le choix de la couleur. Selon lui, la publicité, qui mentionne « au choix », est mensongère.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que l’action portait sur la référence à 27,99€ où plusieurs coloris participaient à l’action.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance de l’annonce concernée et de l’action relative aux enceintes JBL avec « - 50% sur le 2ème produit au choix ».

Le Jury a noté que le client pouvait acheter deux enceintes de la couleur de son choix et bénéficier de la réduction sur le prix de la deuxième.

Selon le Jury, ce genre de réduction est courramment appliquée et sa présentation ne prête pas à confusion en l’espèce. Il est notamment d’avis que l’offre « - 50% sur le 2ème produit au choix » est clairement limitée aux différentes enceintes JBL représentées sur la page concernée du folder.

Compte tenu de ce qui précède, le Jury a estimé que la publicité mentionne suffisamment clairement les produits concernés par l’action pour que le consommateur moyen puisse effectuer ses achats en connaissance de cause.

Il a dès lors estimé que la publicité n’est pas de nature à tromper le consommateur moyen sur l’objet de l’action.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarques à formuler sur ce point.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.