CANAL+ - 26/11/2002

Annonceur: 
CANAL+
Produit/Service: 
Abonnement
Média: 
Télévision
Critères d'examen: 
Représentation de la personne/dignité humaine
Catégorie: 
Culture et éditions
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 26 novembre 2002
Description de la publicité

Un spot TV montre un couple assis dans un fauteuil regardant la télé. Soudain la jeune femme qui est enceinte pousse un cri de douleur et dit : « c'est le moment » à quoi le jeune homme répond : « pas de panique » et monte à l'étage pour aller chercher sa valise. Ensuite il l'aide à s'installer dans un taxi, ferme la porte et frappe 2 fois sur le toit pour faire comprendre au conducteur qu'il peut partir. Le taxi démarre et la femme regarde d'une façon étonnée derrière elle, pendant que l'homme se précipite vers l'intérieur de la maison. Une voix féminine dit : « Canal +, c'est 9 grands films exclusifs par jour pour seulement 20€ par mois pendant 6 mois. Ce sera vraiment dommage de manquer ça. Canal +, abonnez vous pour voir » suivi par la mention d'un numéro de téléphone. Entre-temps, le logo de l'émetteur apparaît avec la mention suivante :
«En octobre offre spéciale, 20€ par mois* », l'astérisque se référant à la mention :« Offre valable sur tout nouvel abonnement d'un an souscrit à canal + numérique entre le 1er octobre et le 31 octobre ».

Motivation de la plainte

Cette publicité est choquante eu égard au manque de respect chez les jeunes et au peu d'attention que chacun porte aux autres.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir que le but est de montrer avec un clin d'œil humoristique que la programmation des films est tellement unique et forte que tout le monde veut rester à la maison, sans intention de manquer de respect à l'égard d'un groupe de population. Le spot fait partie d'une série globale et sera remplacé par un nouveau spot avant la fin de l'année.

Décision du Jury

Le Jury a estimé que le spot en question ne contient pas d'éléments qui portent atteinte à la dignité humaine et vu son caractère manifestement exagéré, humoristique et caricatural, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler.