CAFE DE VAGE BELOFTE - 27/04/2017

Annonceur: 
CAFE DE VAGE BELOFTE
Produit/Service: 
Evènement “Bunny Sunday”
Média: 
Internet
Critères d'examen: 
Autres
Initiative: 
Instance officielle
Catégorie: 
Boissons
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Jeudi, 27 avril 2017
Description de la publicité

Le plaignant s’est référé à une annonce sur Facebook de l’établissement horeca De Vage Belofte concernant l’évènement “Bunny Sunday” organisé par l’établissement horeca en question.

Motivation de la plainte

Selon le plaignant, le service Inspection Produits de consommation (Contrôle tabac et alcool) du SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement, il y a une infraction à la Convention alcool, plus précisément aux articles 4.5 et 11.1. Il a souligné que la référence au “paashaas” et à “eitjes rapen” sont des techniques de marketing qui appartiennent à la culture des mineurs et plus précisément des jeunes enfants. Les jeunes enfants peuvent arriver sur cette page Facebook où ils sont confrontés avec de la publicité pour de la vodka et pour Eristoff. Selon lui, un lien est donc établi, du moins inconsciemment, avec des boissons alcoolisées.
Le plaignant s’est référé en la matière à une décision précédente du JEP (FX De Beukelaer - 07/12/2016).

Position de l'annonceur

Le Jury a demandé la réaction de l’organisateur, le Café De Vage Belofte et du producteur mentionné, Bacardi-Martini.

Réaction du Café De Vage Belofte:

L’organisateur a communiqué que, bien qu’il ait organisé un évènement avec une action autour des produits d’Eristoff, ce n’était pas du tout son intention via sa page Facebook d’inciter des enfants et des jeunes à consommer des boissons alcoolisées. L’évènement s’est déroulé pendant le weekend de Pâques et il y avait donc un lien avec le lapin de Pâques, le chocolat et autres éléments liés à une tradition séculaire.
Il ne comprend pas bien comment le plaignant établit un lien entre le nom “Eristoff” et le fait que ceci inciterait les enfants et les jeunes à consommer des boissons alcoolisées. Il suppose que les jeunes enfants surtout n’ont encore jamais entendu parler de cette marque et qu’ils n’établiront dès lors pas de lien entre la marque et (la consommation) l’alcool.

Réaction de Bacardi-Martini:

Le producteur a communiqué qu’il distribue et fait la promotion de la vodka Eristoff en Belgique. De Vage Belofte est un point de vente qu’il connait. Ceci dit, le représentant commercial de Bacardi n’était pas au courant du post ou de l’évènement jusqu’à ce qu’ils reçoivent la plainte via le JEP. Le post et l’évènement ont été organisé par De Vage Belofte (et non par Bacardi) et De Vage Belofte a créé le post en utilisant la marque “Eristoff” sans concertation avec Bacardi. Bacardi n’a pas sponsorisé le post ni l’évènement, n’a pas fourni de visuel pour le post et n’a pas soutenu l’évènement de quelque manière que ce soit.

Décision du Jury

Le Jury a examiné cette communication en tenant compte des arguments des parties concernées et dans le cadre de la Convention en matière de publicité et de commercialisation des boissons contenant de l’alcool (ci-après : la Convention).

Le Jury a pris connaissance de l’annonce de l’établissement horeca De Vage Belofte sur Facebook relative à l’évènement « Bunny Sunday » dans l’établissement horeca en question, et de la plainte qui la concerne.

Il a également pris connaissance des réactions des différentes parties mentionnées dans la plainte, à savoir le café De Vage Belofte et le producteur Bacardi-Martini.

Le Jury a notamment d’abord pris note de la réaction de Bacardi-Martini dans laquelle il est entre autres confirmé qu’ils n’étaient pas impliqués dans le post Facebook ou l’événement, n’ont pas fourni de visuel et n’ont pas soutenu l’évènement de quelque manière que ce soit.

Il a ensuite noté que l’établissement horeca De Vage Belofte a confirmé être l’organisateur de l’événement.

Compte tenu de ce qui précède, le Jury est d’avis que la communication en question concerne l’événement de cet établissement horeca et ne concerne pas de la publicité pour de l’alcool au sens de la Convention.

Le Jury a dès lors estimé que la communication en question ne tombe pas sous le champ d’application de la Convention et qu’en l’espèce il ne peut donc pas non plus être question d’infraction à la Convention.

A cet égard, il renvoie également à des décisions antérieures du Jury qui peuvent être consultées sur son site web, dont Café ‘t Putje et al. 26/02/2016, KLJ Tielen 13/04/2016, Café Charlie Brown 14/09/2016.

Le Jury a dès lors déclaré la plainte non fondée.

En ce qui concerne la décision du Jury (FX De Beukelaer 07/12/2016) à laquelle se réfère le plaignant, le Jury tient à préciser que cette décision concernait une communication publicitaire pour la boisson alcoolisée Elixir d’Anvers sur la page Facebook du producteur même et que le post Facebook concerné constituait ainsi une publicité pour de l’alcool au sens de la Convention.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.