CAFE CHARLIE BROWN - 14/09/2016

Annonceur: 
CAFE CHARLIE BROWN
Produit/Service: 
Pool Party
Média: 
Internet
Critères d'examen: 
Autres
Initiative: 
Instance officielle
Catégorie: 
Boissons
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 14 septembre 2016
Description de la publicité

En-dessous du titre « Tiki party met Actie met flamingo pool floats », l’annonce sur Facebook pour un événement du café Charlie Brown contient entre autres l’image d’une femme en bikini allongée sur un matelas flottant, avec entre autres le texte suivant :
« Begin van het nieuwe schooljaar, en we bouwen een bigsize pool voor de deur, palmbomen alles erop en eraan.
Hangmatten , ligzetels, tikibar.
Er is die dag een actie met bacardi en daarmee zijn er heel wat flamingo floats te winnen in supersize.
Alles van bacardi bestellen per 2 en je krijgt er een derde gratis!
2 mojiti's vragen en je krijgt dus een derde gratis, 2 bacrdi cola's vragen is dus 3 stuks krijgen.
De shots met bacardi dus juist hetzelfde.
Bacardi promoteam die avond ter plaatse die je op weg helpen om een flamingo pool float te winnen ! ».

Motivation de la plainte

Vu la référence dans l’événement au début de la nouvelle année scolaire et les promotions pour le spiritueux Bacardi, le plaignant est d’avis que cette publicité cible les mineurs d’âge et est donc en infraction avec l’article 2.1 de la Convention alcool.
Il y a de plus une incitation à la consommation d’alcool : on ne pouvait gagner quelque chose qu’à l’achat de spiritueux. Selon le plaignant, la publicité est donc sur ce point en infraction avec l’article 3.1 de la Convention alcool.

Position de l'annonceur

Le Jury a demandé une réaction au café Charlie Brown et au producteur Bacardi-Martini.

Réaction du café Charlie Brown:

L’annonceur a mentionné que, comme pour chaque événement qu’il organise pendant l’année, il y avait des boissons alcoolisées lors des actions, mais il est d’avis que cela n’est pas illogique vu qu’il exploite un bar. A cet égard, il se pose de sérieuses questions concernant le but de l’entité qui a porté plainte.
Il a de plus communiqué que, en tant que bar, il ne peut pas créer d’événements pour des jeunes de moins de 18 ans sur Facebook de sorte qu’il lui semble incorrect de dire qu’il fait de la publicité sur Facebook auprès des mineurs pour les pousser ou les inciter à consommer de l’alcool.
Il a également renvoyé aux affiches dans son établissement concernant les limites d’âge pour la consommation de boissons alcoolisées. Vu la période de l’année, la référence à la nouvelle année scolaire ne lui semble pas non plus problématique.
Se référant aux prix des consommations chez lui, l’annonceur est d’avis qu’il peut difficilement être considéré comme un établissement pour les jeunes. Il vise un public avec un autre budget que les jeunes scolarisés mais peut difficilement éviter d’attirer également des jeunes un vendredi après l’école avec une terrasse lounge. Sa politique est cependant de demander l’âge des clients pour servir ou non de l’alcool.
Il a également confirmé que la « Bacardi-team » mentionnée dans l’annonce était d’une entreprise externe.

Réaction de Bacardi-Martini:

Le producteur a confirmé qu’il n’avait aucun lien commercial avec l’événement tel que mentionné dans l’annonce. Il n’était pas sponsor, il ne s’est pas occupé de l’équipe de promotion telle que mentionnée dans l’annonce, il n’a pas livré de matériel promotionnel ni d’équipement pour l’événement et il n’a supporté l’événement d’aucune autre manière.
L’établissement horeca concerné lui a confirmé qu’il a organisé et nommé l’événement indépendamment de Bacardi et qu’il a engagé sa propre équipe promotionnelle.

Décision du Jury

Le Jury a examiné cette annonce en tenant compte des arguments des parties concernées et dans le cadre de la Convention en matière de publicité et de commercialisation des boissons contenant de l’alcool (ci-après : la Convention).

Le Jury a pris connaissance de l’annonce en question sur Facebook et de la plainte qui la concerne.

Il a également pris connaissance des réactions des différentes parties mentionnées dans la plainte, à savoir le café Charlie Brown et le producteur Bacardi-Martini.

Le Jury a notamment d’abord pris note de la réaction de Bacardi-Martini dans laquelle il est entre autres confirmé qu’ils n’avaient aucun lien commercial avec l’événement mentionné dans l’annonce, n’étaient pas sponsor, ne se sont pas occupés de l’équipe promotionnelle mentionnée et n’ont pas livré de matériel promotionnel pour l’événement, mais que l’événement a été organisé et nommé indépendamment d’eux par l’établissement horeca concerné.

Il a ensuite noté que cela a été confirmé par l’organisateur de l’événement, le café Charlie Brown, qui a également souligné qu’en tant que bar il ne peut pas créer des événements pour des jeunes de moins de 18 ans sur Facebook et qui a entre autres renvoyé à son public cible et aux affiches dans son café concernant les limites d’âge pour la consommation de boissons contenant de l’alcool.

Compte tenu de ce qui précède, le Jury est d’avis que l’annonce en question fait de la publicité pour l’événement annoncé de cet établissement horeca et ne concerne pas de la publicité pour de l’alcool au sens de la Convention.

Le Jury a dès lors estimé que cette annonce ne tombe pas sous le champ d’application de la Convention et qu’en l’espèce il ne peut donc pas non plus être question d’infraction à la Convention.

A cet égard, il renvoie également à des décisions antérieures du Jury qui peuvent être consultées sur son site web : Café ‘t Putje et al. 26/02/2016, Huis der Rechten 06/04/2016, KLJ Tielen 13/04/2016.

Le Jury a dès lors déclaré la plainte non fondée.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.