CAFE BILLY’S - 20/11/2018

Annonceur: 
CAFE BILLY’S
Produit/Service: 
Café Billy’s
Média: 
Internet
Critères d'examen: 
Autres
Initiative: 
Instance officielle
Catégorie: 
Boissons
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 20 novembre 2018
Description de la publicité

Le plaignant s’est référé à différents posts sur la page Facebook de l’établissement horeca Café Billy’s.

Motivation de la plainte

Le plaignant, le service Inspection Produits de consommation (Contrôle tabac et alcool) du SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement, a introduit une plainte pour infractions à la Convention alcool par le café.

Le café est proche d’écoles secondaires et fait beaucoup de publicités pour de l’alcool qui, selon le plaignant, ciblent des mineurs. Bien que le café s’appelle “studenten-café”, il vise surtout le groupe cible de ceux qui terminent l’école le vendredi après-midi, à savoir des mineurs. Des termes tels que “afterschoolparty”, “vanaf 16u”, “open om 6u op de dag van de jeugdbeweging”, … démontrent ceci selon lui.

Des shots de boisson forte (rhum) gratuits sont offerts sur la terrasse du café (voie publique) et dans le café à des jeunes de moins de 18 ans. Un procès-verbal a été établi pour ceci.

De la publicité est faite via les médias sociaux, ciblant les mineurs.
Des jeux comme le bière-pong sont promus.
On voit des images de boissons alcoolisées.
Ceux qui sont déguisés reçoivent un cocktail gratuit. Il n’y a pas de mentions relatives à des conditions d’âge. Les cocktails ne sont dans 99% des cas qu’autorisés à partir de 18 ans, alors que le public cible est plus jeune.
La publicité sur la façade renvoie à une ‘After School party’ et offre des boissons bon marché.

Le plaignant a également renvoyé à des messages Messenger envoyés à des mineurs.

Selon le plaignant, l’ensemble de ces éléments conduit au fait qu’on incite des jeunes à une consummation d’alcool irréfléchie, exagérée ou illégale et les articles 2.1, 3.1, 4.1, 4.7 et 5.1 de la Convention alcool lui semblent violés.

Position de l'annonceur

Le Jury a demandé une réaction à l’établissement horeca Café Billy’s et au producteur Duvel Moortgat mentionné sur une photo ajoutée à la plainte.

Réaction Café Billy’s :

/

Réaction Duvel Moortgat :

Le producteur a communiqué qu'il s’est avéré après vérification qu’aucun de ses employés n'était au courant de la communication. La photo sur la page Facebook du Café Billy’s a été copiée de la page Facebook de Duvel sans son autorisation préalable ou sa coopération. Faire de la publicité pour ses marques auprès de mineurs n’est pas conforme aux principes de la Convention alcool et ne correspond pas non plus à sa stratégie commerciale. Il regrette donc profondément qu’il soit mentionné dans cette communication.

Décision du Jury

Le Jury a examiné le dossier dans le cadre de la Convention en matière de publicité et de commercialisation des boissons contenant de l’alcool (ci-après : la Convention).

Le Jury a pris connaissance des différents éléments de la plainte.

Il a entre autres noté que des shots de boisson forte gratuits auraient été offerts à des jeunes de moins de 18 ans et qu’un procès-verbal a été établi pour ceci. A cet égard, il attire l’attention sur le fait qu’il ne lui appartient pas de se prononcer sur l’interdiction d’offre à des mineurs.

En ce qui concerne l’article 5.1 de la Convention relatif à l’interdiction de distribuer et d’offrir gratuitement des boissons contenant de l’alcool sur la voie publique :

A ce sujet, le Jury est d’avis que la terrasse du café ne peut pas être considérée comme faisant partie de la voie publique.

Compte tenu de ce qui précède, le Jury a estimé qu’il n’est pas question d’infraction à l’article 5.1 de la Convention.

Le Jury a donc déclaré la plainte non fondée sur ce point.

En ce qui concerne les autres dispositions de la Convention citées par le plaignant et les communications via les médias sociaux :

Le Jury a pris connaissance de la réaction du producteur Duvel Moortgat mentionné sur une photo d’un des posts ajoutés à la plainte.

Il a en particulier noté que Duvel Moortgat n’a pas été impliqué dans le post Facebook et que la photo en question a été copiée de sa page Facebook sans son autorisation préalable ou sa coopération, ce qu’il déplore.

Il a ensuite noté que les autres communications concernent des événements de l’établissement horeca.

Le Jury est d’avis que les communications en question ne constituent donc pas de la publicité pour de l’alcool au sens de la Convention.

Le Jury a dès lors estimé que les communications en question ne tombent pas sous le champ d’application de la Convention et qu’en l’espèce il ne peut donc pas non plus être question d’une infraction à la Convention.

À cet égard, il renvoie également à des décisions antérieures du Jury qui peuvent être consultées sur son site web, dont Café ‘t Putje et al. 26/02/2016, KLJ Tielen 13/04/2016, Café Charlie Brown 14/09/2016, Café Charlie Brown 14/03/2017, Café De Vage Belofte 27/04/2017 et Café Yssi’s 27/04/2017.

Le Jury a dès lors déclaré la plainte non fondée sur ces points.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.