BSH HOME APPLIANCES SA - 08/07/2015

Annonceur: 
BSH HOME APPLIANCES SA
Produit/Service: 
Robot de cuisine Bosch MUM 5
Média: 
Affichage
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Appareils électrique, radio, TV
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 8 juillet 2015
Description de la publicité

L’affiche contient le texte « Notre robot est beau et peut tout faire. Comme ta maman. » et une photo du robot de cuisine Bosch MUM 5 avec des cupcakes dont un décoré avec le texte « I love MUM ».

Motivation de la plainte

Selon le plaignant il s’agit d’une discrimination sexiste.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que la campagne a été lancée pendant la période de la fête des mères. Le produit en question vise un public premium. Le message qu’il voulait communiquer avec cette campagne fait référence au fait que le robot de cuisine est beau, multifonctionnel et a de la classe, comme les mamans. Le message est très positif et ne vise aucunement à être sexiste. L’annonceur a souligné qu’il est mentionné « I Love Mum » en bas de la publicité.

Une étude du bureau GfK a montré que la vente de robots de cuisine augmente pendant la période de la fête des mères. C’est pourquoi il a essayé, en tant que fabricant d’appareils ménagers, d’attirer l’attention via cette campagne sur le robot de cuisine de sa marque Bosch.

A aucun moment, l’annonceur n’a eu l’intention avec cette publicité de paraître sexiste, dénigrant, provoquant, ou même discriminant envers les femmes ou les mères.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que l’affiche diffusée à l’occasion de la fête des mères contient une photo du produit en question et le texte « Notre robot est beau et peut tout faire. Comme ta maman. ».

Le Jury est d’avis que le texte qui met les mères en avant à l’occasion de la fête des mères n’a pas de connotation négative à leur égard ni à l’égard des femmes en général.

Le Jury est d’avis que la publicité n’est pas de nature sexiste, discriminatoire ou dénigrante envers les femmes.

Le Jury a dès lors estimé que cette publicité n’est pas contraire aux Règles du JEP en matière de représentation de la personne.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarques à formuler sur ce point.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.