BNP PARIBAS FORTIS - 21/02/2018

Annonceur: 
BNP PARIBAS FORTIS
Produit/Service: 
Application Easy Banking
Média: 
Télévision
Internet
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Finance et assurances
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 21 février 2018
Description de la publicité

La vidéo montre une femme sur le quai d’une gare qui sort de sa poche une enveloppe où figure l’inscription « Argent de poche Thomas – Maman ». Elle court vers un wagon dont les portes se referment juste devant elle. Elle reprend son souffle puis sourit en prenant son smartphone.
VO : « Dans un monde qui change, passez à la simplicité. Utilisez Easy Banking App en toute sécurité où que vous soyez. BNP Paribas Fortis, la banque d’un monde qui change. »
Texte à l’écran : « Dans un monde qui change, passez à la simplicité. Utilisez Easy Banking App. »

Motivation de la plainte

Selon le plaignant, la vidéo met en scène une jeune femme essayant infructueusement de monter dans un train dont les portes se ferment. Il a communiqué qu’il est de règle de ne pas entrer dans un véhicule de transport en commun après qu'un signal sonore annonce la fermeture des portes et qu’il est a fortiori interdit de forcer des portes qui se ferment. Non seulement la vie en société impose de respecter certaines règles et les comportements tels que celui que met en scène ce clip publicitaire sont des incivilités, mais la SNCB a déjà connu de graves accidents de personnes dus à de tels comportements. Cette publicité lui semble tout à fait inappropriée.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que contrairement à ce qu'indique le plaignant, la vidéo ne montre pas une femme qui essaye d'entrer dans le train après le signal sonore d'annonce de la fermeture des portes. Il n'y a aucun signal sonore dans la vidéo. En outre, la femme ne force pas les portes qui se ferment.
En effet, cette maman (qui se rend compte qu'elle a oublié de donner à son fils qui a déjà embarqué dans le train son argent de poche) se précipite vers le train mais les portes se ferment juste devant elle. Elle ne fait aucune tentative pour, malgré tout, monter dans le train puisque grâce à l'application promue, elle peut envoyer à son fils son argent de poche grâce à son smartphone.
L’annonceur conteste donc formellement, non seulement avoir violé une disposition légale, mais aussi que la personne mise en scène dans la vidéo ait violé une obligation légale ou même une simple règle de civilité.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que la vidéo pour la promotion d’une application bancaire montre une femme sur le quai d’une gare qui sort de sa poche une enveloppe où figure l’inscription « Argent de poche Thomas – Maman ». Elle court ensuite vers un wagon dont les portes se referment juste devant elle.

Selon le Jury et contrairement à l’interprétation du plaignant, la femme mise en scène dans la publicité ne force pas les portes du train.

Il est d’avis que la publicité ne montre pas de comportement illégal ou contraire aux règles de la vie en société.

Le Jury a dès lors estimé que le consommateur moyen ne verra pas dans cette publicité un comportement incivique ou dangereux ni dès lors une banalisation d’un tel comportement.

Compte tenu de ce qui précède, le Jury a estimé que la publicité en question ne témoigne pas d’un manque de juste sens de la responsabilité sociale dans le chef de l’annonceur.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarques à formuler sur ce point.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.