BNP PARIBAS FORTIS - 15/11/2017

Annonceur: 
BNP PARIBAS FORTIS
Produit/Service: 
Conseillers à distance
Média: 
Autre média
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Finance et assurances
Date de clôture: 
Mercredi, 15 novembre 2017
Description de la publicité

Sous le texte « Dans un monde qui change, on court tous après le temps. », l’affiche montre une jeune femme sur un skate, accrochée à l’arrière d’un bus. Elle porte un T-shirt, une jupe et des sandales à talons.
En dessous, le texte “Contactez nos conseillers à distance jusqu’à 22h”, le logo de l’annonceur et le slogan “La banque d’un monde qui change”.

Motivation de la plainte

1) Le plaignant a communiqué ce qui suit :

- La publicité affiche une activité illégale et dangereuse.
- L'affiche est visible pour le grand public, y compris les jeunes.
- L'activité affichée n'a rien à voir avec les services variés offerts par l'entreprise.

2) Le plaignant a souligné que l’affiche montre une jeune fille accrochée à un bus sur un skate-board, sans aucune protection de sécurité, ni casque, ni genouillères et avec des chaussures visiblement non adaptées à la pratique de cette activité. Cette situation lui semble illégale selon le code de la route. Il trouve également que c'est une incitation à l'imprudence.

Position de l'annonceur

L’annonceur a tout d’abord précisé qu’il ne s'agit pas de la mise en scène d'un jeune mais d'une maman qui court après le temps (il s'agit d'une photo tirée d'un spot publicitaire TV).

Il a ensuite formulé les observations suivantes :

1. La jeune femme représentée commet effectivement une imprudence et une violation du code de la route. Il s'agit cependant uniquement d'une affiche apposée au sein des agences bancaires. Aucune violation du code de la route ou de n'importe quelle autre disposition légale n'a lieu en réalité. De manière générale, la publicité ne viole aucune disposition légale.

2. Il n'y a absolument aucune incitation à adopter un comportement dangereux ou illégal. Bien au contraire, le comportement mis en scène est présenté comme un comportement à ne pas avoir. En effet, le sens de la publicité est d'indiquer que les comportements dangereux sont à proscrire, même pour gagner du temps, dès lors qu'il n'y a plus à courir chez le banquier.

3. La publicité est une exagération manifeste d'un comportement. S'agissant d'une exagération, le comportement n'est pas crédible dans la réalité pour une personne d'attention moyenne.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que sous le texte « Dans un monde qui change, on court tous après le temps. », l’affiche montre une jeune femme sur un skate, accrochée à l’arrière d’un bus. Elle porte un T-shirt, une jupe et des sandales à talons.

Selon le Jury, le décalage entre la tenue de la femme et son comportement souligne l’absurdité de la situation.

Le Jury est d’avis que l’affiche montre ainsi avec exagération l'idée que « on court tous après le temps » afin de communiquer sur la disponibilité des conseillers à distance jusqu’à 22h.

Il est également d’avis que la publicité ne montre pas de comportement qui puisse être pris au premier degré par le consommateur moyen et que la publicité ne cautionne pas et n’encourage pas non plus un tel acte.

Dans ce contexte, le Jury a estimé que le consommateur moyen ne verra pas dans ce visuel un comportement irresponsable sur la route ni dès lors une banalisation d’un tel comportement.

Vu ce qui précède, le Jury a estimé que la publicité en question ne témoigne pas d’un manque de juste sens de la responsabilité sociale dans le chef de l’annonceur.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarques à formuler sur ce point.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.