BMW - 20/04/2018

Annonceur: 
BMW
Produit/Service: 
Mini
Média: 
Télévision
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Autres
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Véhicules à moteur et accessoires
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Vendredi, 20 avril 2018
Description de la publicité

Les spots (de 5 à 7 secondes) montrent le véhicule en question qui roule en ville.

Motivation de la plainte

1) Le plaignant se réfère à la publicité avec une auto qui roule à toute allure dans un tournant dans le centre-ville, comme le font les voitures de rallye, et au risque qu'un enfant soit tué si cette voiture surgit au coin de la rue. Selon lui, la sécurité doit être primordiale.

2) Le plaignant a communiqué que dans le spot TV, une voiture fonce dans un environnement urbain, où plusieurs sorties aux carrefours sont effectuées à une vitesse vertigineuse. Selon lui, la publicité incite à une conduite irresponsable dans un environnement urbain et la ville est présentée comme une piste de course qui fait plaisir au conducteur de la voiture. Selon lui, cette publicité donne une image totalement irresponsable dans laquelle la voiture viole clairement le code de la route (entre autres à l'approche d'un carrefour/sortie) et dans laquelle la réalité urbaine avec de nombreux usagers faibles est délibérément ignorée.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué qu’il montre souvent la voiture en question en milieu urbain car c’est une citadine idéale, qui est aussi petite et agile dans ce type de situation, et que l’angle de la caméra fait en sorte que la voiture apparaît dans les spots comme participant au trafic de manière dynamique.

La voiture participe ici au trafic quotidien dans une ville à une vitesse normale. En d’autres termes, la voiture ne roule pas à toute allure à travers la ville comme une voiture de rallye ainsi que le suggèrent les plaintes. L’annonceur est d’accord avec le fait que la sécurité doit être une priorité comme l’a mentionné un des plaignants et confirme que c’est également le cas tout au long des spots. Il a également souligné qu'il respecte le code de la route et les règles de sécurité dans les spots et qu'aucune infraction n'est commise.

Il s'est également référé au Code en matière de publicité pour les véhicules automobiles ainsi que leurs composants et accessoires (code Febiac) et a communiqué que les règles applicables étaient également respectées pendant toute la durée des spots. Aucune image montrée ne fait ainsi référence à un comportement agressif sur la route, pas non plus à l'égard d'autres usagers de la route.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que les spots en question montrent le véhicule concerné quelques secondes alors qu’il roule en ville.

Le Jury est d’avis que la manière dont les prises de vue ont été réalisées donne une impression de conduite dynamique sans pour autant argumenter sur la vitesse vu que ce type de conduite en ville ne nécessite pas une vitesse élevée. Le Jury est d’avis que la publicité illustre ainsi la caractéristique d’agilité bien connue de la petite citadine en question.

Suite à la réponse de l’annonceur, le Jury a noté que la voiture participe au trafic à une vitesse normale et que, tout au long des spots, le code de la route est respecté et qu'aucune infraction n'est commise.

Le Jury est d’avis que les spots ne suggèrent pas que le comportement au volant viole les règles de prudence ou la sécurité routière. Il est également d’avis que les images ne montrent pas de comportement agressif sur la route à l’égard d’autres usagers de la route ou non respectueux de ceux-ci.

Le Jury a dès lors estimé que les publicités concernées ne semblent pas approuver ou encourager un comportement dangereux ou illégal et ne sont pas contraires aux dispositions du code Febiac.

Le Jury a également estimé que ces publicités ne témoignent pas d’un manque de juste sens de la responsabilité sociale dans le chef de l’annonceur.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ces points. 

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.