BIOVER - 29/08/2007

Annonceur: 
BIOVER
Produit/Service: 
Ligne Plus
Média: 
Magazine
Critères d'examen: 
Décence et bon goût
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Santé
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 29 août 2007
Description de la publicité

Une annonce avec comme titre : « Nouveau ». « Ligne Plus. Mincir selon le Principe Chronobiologique. », montre le corps nu de profil d'une femme sur un fond de couleur verte. Texte : « La chronobiologie est une discipline scientifique très récente qui étudie les effets des rythmes biologiques sur le fonctionnement de l'organisme humain. Les études effectuées dans ce domaine démontrent de plus en plus clairement combien notre horloge biologique joue un rôle crucial pour notre santé mentale et physique. D'après les tests chronobiologiques, notre organisme a besoin de certains nutriments à certains moments de la journée. La gamme Ligne plus de Biover vous propose un éventail d'adjuvants naturels pour perdre du poids qui s'intègrent parfaitement dans le concept chronobiologique : le bloqueur, le mange-graisse, le tonique purifiant, les cubes satiété bio et les infusettes bio. Plus d'info sur www.ligneplus.eu. Les produits Ligne plus sont disponibles dans les magasins d'alimentation naturelle, chez Bioshop, Bioplanet et Essenza. »
En-dessous cinq emballages différents du produit sont représentés.
Texte en-dessous : « Biover. Votre source naturelle de santé ».

Motivation de la plainte

Cette publicité considère la femme comme un objet qu'on manipule à plaisir sans aucun respect. Qu'il s'agisse d'une femme ou d'un homme, il n'est pas nécessaire de les dénuder pour vendre certains produits. Le respect est nécessaire dans une société qui se dit démocratique.

Position de l'annonceur

L'annonceur a précisé qu'un dossier de notification a été déposé auprès du Service Public Fédéral Santé Publique concernant l'approbation du produit. A cette occasion, l'emballage a également été contrôlé et approuvé. La silhouette apparaissant sur l'annonce est la même que celle sur l'emballage. Il a expliqué que le produit convient tant pour les hommes que pour les femmes. L'annonce ne se prononce donc pas sur le groupe-cible, dans la mesure où c'est principalement le rythme de la chronobiologique naturelle qu'elle entend mettre en avant par le biais de la silhouette. Il attire l'attention sur le fait que la silhouette dans l'annonce est stylisée. L'accent est mis sur le corps humain et non sur la femme, ni sur la nudité de la personne. L'emploi d'une silhouette stylisée souligne le respect pour la femme et pour le corps humain en général. Il a précisé qu'il n'a pas du tout pour intention d'appréhender la femme comme un objet. Il a renvoyé également à l'emploi d'une feuille ondulée autour du corps qui tend à souligner l'origine naturelle et la fonction de soutien du produit. Enfin, il a précisé qu'il est d'avis que cette annonce est conforme à la loi actuelle.

Décision du Jury

Le Jury a constaté qu'il s'agit d'une représentation stylisée d'un corps féminin. Compte tenu de l'évolution sociale actuelle, le Jury est d'avis que la représentation ne contient pas d'éléments contraires à la décence selon les normes couramment admises. La représentation du corps féminin est liée au produit et n'est nullement de nature à porter atteinte à la dignité humaine.

A défaut d'infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler.