BELGACOM - 19/07/2001

Annonceur: 
BELGACOM
Produit/Service: 
Pay&Go Pack
Média: 
Magazine
Critères d'examen: 
Loyauté
Véracité
Légalité
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Informatique et télécommunication
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Jeudi, 19 juillet 2001
Description de la publicité

L'annonce montre une photo de l'arrière d'un T-shirt sur lequel est représenté un GSM avec le texte : « Pay & Go Pack avec Nokia 3210 ». Sous le prix de 5.995 barré est mentionné en grands caractères le prix de 2.995 + 1.600 de crédit d'appel. Sous cette présentation il est indiqué en petits caractères : « Offre valable à partir du 30/06 jusqu'au 31/07/2001 ou épuisement du stock. Crédit d'appel valable pour chaque premier appel jusqu'au 31/07/2001 et si vous rechargez avant le 01/09/2001 ».

Motivation de la plainte

La publicité est trompeuse parce que pour profiter de la valeur d'appel supplémentaire, il faut acheter une carte supplémentaire de minimum 500 F et la recharger avant le 01/09/2001.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir que le Pay&Go Pack en question contient un Nokia 3210, une carte Pay&Go d'une valeur de 500 FB, ainsi qu'une carte rechargeable à concurrence de 100 FB. Le crédit d'appel de
1000 FB est valable quand la deuxième recharge a lieu avant le 01/09/01. L'annonceur a souligné que le consommateur peut toujours s'adresser aux services d'info et points de vente pour des renseignements supplémentaires. Le service clientèle de Proximus a confirmé que dans le Pay&Go Pack se trouve déjà 600 FB de valeur d'appel et que pour revendiquer le crédit d'appel de 1000 FB on doit effectivement d'abord acheter une carte supplémentaire.

Décision du Jury

Le Jury a estimé que la publicité en question est incomplète parce qu'elle omet de mentionner un renseignement essentiel comportant le risque de tromper le consommateur, ce qui est en contradiction avec la LPC et les dispositions auto-disciplinaires des art. 3 et 5 du code CCI. Il a recommandé a l'annonceur de préciser l'annonce et de la rendre conforme aux dispositions légales et auto-disciplinaires applicables et à défaut de ne plus la diffuser.

Suite

L'annonceur a fait savoir qu'il ne diffusera plus l'annonce en question.