BELGACOM - 18/03/2003

Annonceur: 
BELGACOM
Produit/Service: 
Téléphone fixe
Média: 
Télévision
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Décence et bon goût
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Informatique et télécommunication
Type de décision: 
Avis de réserve
Date de clôture: 
Mardi, 18 mars 2003
Description de la publicité

Un spot TV montre un homme qui se dirige vers sa voiture enneigée et se baisse en avant pour souffler dans le trou de la serrure afin de la dégeler. Ensuite on entend deux bips et on voit une femme qui se rend de sa cuisine dans son living pour lire un message (apportez de l'eau chaude svp) sur son téléphone fixe, après quoi elle met la bouilloire sur le feu dans la cuisine. Ensuite, avec la bouilloire en main, elle va vers son mari dont les lèvres sont collées à la serrure de la voiture et elle verse l'eau chaude. Puis on montre des appareils téléphoniques et un branchement du téléphone. Voix féminine : « Maintenant envoyez et recevez des sms via votre ligne fixe. Découvrez les téléphones avec fonction sms dans nos points de vente. La ligne fixe, ça bouge sur toute la ligne. Belgacom ».

Motivation de la plainte

Cette publicité ne témoigne pas de bon goût vis à vis des victimes de brûlures et est un mauvais exemple pour les enfants.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir qu'il a seulement voulu souligner d'une façon humoristique l'avantage de l'utilisation de SMS pour quelqu'un qui n'est pas en mesure de parler par téléphone. Il a souligné qu'il lui paraît invraisemblable que des enfants suivront l'exemple de dégeler une serrure vu que l'homme y reste collé. Le versement de l'eau chaude est seulement suggéré et pas montré et ne donnera pas lieu à des accidents.

Décision du Jury

Le Jury a estimé que vu son caractère exagéré et caricatural, ce spot TV n'est pas de nature à inciter les enfants à faire la même chose. Par contre, malgré l'utilisation d'humour, il a estimé qu'il ne témoigne pas de bon goût vis-à-vis des victimes de brûlures et peut dès lors provoquer des réactions négatives d'une partie du public. Il a dès lors estimé devoir formuler un avis de réserve conformément l'art. 4 de son règlement.