BELGACOM - 15/01/2004

Annonceur: 
BELGACOM
Produit/Service: 
Twist
Média: 
Radio
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Informatique et télécommunication
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Jeudi, 15 janvier 2004
Description de la publicité

Dans un spot radio on entend une voix féminine qui dit : « Oh, mon trésor, je voulais te remercier pour cette chirurgie plastique. Ma poitrine, elle est belle maintenant, waw. Attends, j'arrive, je vais monter dans la voiture, je viens te montrer ça. Houlà, c'est un peu étroit ici. Oh mais le volant il est grand. Ah ». Ensuite on entend le klaxon d'une voiture.
Autre voix féminine : « Un cadeau, ce n'est pas toujours un cadeau. Un téléphone sans fil Twist 555 compatible sms avec sonnerie polyphonique à 99 euro, ça c'est un cadeau et c'est chez Belgacom. Belgacom surprenez-vous ».

Motivation de la plainte

L'attention des automobilistes est rarement constamment fixée sur les émissions radio en cours et ce coup de klaxon a un effet de surprise assez désagréable. Cette publicité est dangereuse. Les coups de klaxon sont interdits par le code de la route, sauf exception dans des situations de danger. Un coup de klaxon annonce automatiquement au conducteur une situation de danger.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir que le bruit du klaxon s'entend en plein milieu du spot après qu'une dame ait bien expliqué qu'elle entrait dans sa voiture et qu'une partie de son anatomie fût gênée par le klaxon. L'effet de surprise du klaxon s'en voit fortement diminué. Le bruit du klaxon est moins fort que le son de sa voix. Il lui semble que ce klaxon peut difficilement perturber le conducteur. Dans ce spot, il a fait appel à l'humour afin de retenir l'attention des consommateurs et ce n'était nullement son intention de distraire les automobilistes. Il a également communiqué que le spot n'est plus diffusé.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que le bruit du klaxon n'est, en effet, pas plus fort que la voix de la dame qui explique qu'elle entre dans sa voiture, ce qui enlève l'effet de surprise. Compte tenu du contexte de la scène évoquée, le Jury est d'avis que ce spot ne comporte pas d'éléments répréhensibles de nature à justifier les reproches formulés à son égard. A défaut d'infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler.