BEFOSAN - 08/06/1999

Annonceur: 
BEFOSAN
Produit/Service: 
Cap Minceur
Média: 
Magazine
Critères d'examen: 
Véracité
Légalité
Initiative: 
Jury
Catégorie: 
Santé
Type de décision: 
Recommandation de suspension aux médias
Date de clôture: 
Mardi, 8 juin 1999
Description de la publicité

Sous le titre « Rapport confidentiel n° 254 M paru le 9 juin 1998. Ce rapport officiel a démontré amplement et prouvé à 29.450 personnes qu'à présent tout le monde peut perdre jusqu'à 4 kg par semaine », l'annonce mentionne que le produit fait perdre des kilos de manière efficace, avec des résultats rapides et permanents et sans aucun effort. Un long texte explique que selon une découverte scientifique récente le vinaigre de cidre, composant de base du produit, « deviendra le moyen le plus fort pour ceux qui désirent perdre du poids vite et facilement ».
Le produit « attaque des milliers de cellules graisseuses qui sont digérées et éliminées », « diminue le sentiment de faim et désinfiltre les tissus… », « une perte de poids jusqu'à 4 kg par semaine a été constatée chez des personnes qui n'avaient jamais réussi à mincir… ». Il est fait mention du nombre de kilos qui seront perdus selon le poids total à perdre et il est indiqué à quels endroits le produit agit d'abord.
L'annonce contient quelques témoignages avec photos avant-après.
« Bon de réservation avec essai 100 % gratuit » pour participer à une nouvelle série de tests gratuits et garantie de remboursement.

Motivation de la plainte

Les affirmations catégoriques justifient une demande de preuves. Non- conformité avec les règles relative à la publicité pour des produits amaigrissants et modalités légales concernant le paiement en matière de vente à distance non respectées.

Décision du Jury

A la demande de justification du Jury et à sa remarque concernant la législation relative à la vente à distance, l'annonceur a répondu que la justification était transmise aux « instances compétentes » et que le mode de paiement a été approuvé par le Ministère des Affaires Economiques. A défaut de réaction à sa demande de lui communiquer cette justification et copie de l'approbation, ainsi qu'à sa recommandation de suspendre l'annonce entre-temps, le Jury a adressé une recommandation de suspension aux media