BE TV - 11/06/2008

Annonceur: 
BE TV
Produit/Service: 
BeTV
Média: 
Radio
Critères d'examen: 
Loyauté
Véracité
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Autres biens et services
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 11 juin 2008
Description de la publicité

Dans un spot radio, on entend une conversation téléphonique :
« - BeTV, bonjour !
- Oui, bonjour. Ben voilà, je m’appelle Piet. Je suis marié avec un femme très jolie, hein. J’ai beaucoup d’amis : ils m’aiment bien. D’ailleurs, ils rigolent toujours avec moi. Ils disent toujours “Ah ! T’es bien brave, Piet.” Alors voilà, le brave Piet, il vous appelle pour savoir si ce serait possible de passer sur BeTV. Voilà, c’est tout. »

Voix off : « Désolé, sur BeTV, il n’y a que les vraies stars du cinéma. Retrouvez-les toutes notamment dans Blood Diamond et Le Parfum. Et profitez de BeTV gratuitement jusqu’en août. »

Texte : « BeTV. Déchaînez-vous. Mais oui, déchaînez-vous. »

Voix off : « Offre soumise à conditions. BeTV est disponible en exclusivité sur le câble. »

Motivation de la plainte

À la fin du spot publicitaire, on indique que « BeTV est exclusivement disponible sur le câble ». C’est un mensonge car BeTV est disponible en diffusion hertzienne depuis l’émetteur de Wavre.

Position de l'annonceur

L’annonceur a précisé qu’il dispose bien, comme l’a souligné le plaignant, d’une diffusion hertzienne analogique d’une partie limitée de ses programmes (à savoir Be1). Le plaignant peut donc certainement capter, par cette voie, ses programmes de Be 1, en clair de 18.30 à 20.30, ou en crypté en dehors de ces heures. Muni d’un décodeur d’ancienne génération « analogique », il pourra décrypter ces mêmes programmes.L’annonceur a fait valoir qu’il ne commercialise plus d’abonnement analogique vers de nouveaux abonnés (l’analogique hertzien doit d’ailleurs disparaître par directive européenne d’ici 2012). Il ne fait donc plus qu’exclusivement la promotion des abonnements numériques de ses programmes dont Be Premium (qui comprend la chaîne Be1 à laquelle se réfère le plaignant). Ces programmes sont, comme il le mentionne dans ses campagnes radio, disponibles uniquement en complément d’un abonnement à la télédistribution.

Décision du Jury

D’emblée, le Jury a constaté que cette publicité n’affirme pas que BeTV est exclusivement disponible sur le câble, mais que BeTV est disponible « en exclusivité » sur le câble, ce qui est différent.

D’autre part, le Jury a noté que BeTV dispose bien d’une diffusion hertzienne analogique d’une partie limitée de ses programmes (à savoir Be1) et qu’il est possible de capter, par cette voie, les programmes de Be1, en clair de 18.30 à 20.30, ou en crypté hors de ces heures. Muni d’un décodeur d’ancienne génération analogique, il est possible de décrypter ces mêmes programmes.

Le Jury a également noté qu’actuellement, BeTV ne commercialise plus d’abonnement analogique vers de nouveaux abonnés (l’analogique hertzien doit disparaître par directive européenne d’ici 2012). BeTV ne fait donc plus qu’exclusivement la promotion des abonnements numériques de ses programmes dont Be Premium (qui comprend la chaîne Be1) et ses programmes sont uniquement disponibles en complément d’un abonnement à la télédistribution.

En conséquence, le Jury a estimé que cette publicité n’est pas mensongère et n’induit pas en erreur le consommateur.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarques à formuler.

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.