BE TV - 02/01/2007

Annonceur: 
BE TV
Produit/Service: 
Abonnement
Média: 
Télévision
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Culture et éditions
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Mardi, 2 janvier 2007
Description de la publicité

Un spot TV montre une femme, se promenant durant la période de Noël sur un piétonnier le long duquel sont garées des voitures. Elle fait une halte à la hauteur du traîneau du Père Noël avec une renne. Elle regarde autour d'elle, sort ses clés de son sac, griffe le traîneau du Père Noël (de l'arrière à l'avant) et s'en va satisfaite. Texte + voix féminine : “Il est vivement conseillé d'offrir Be tv à Noël, surtout que vous profitez de Be Premium et de plus de 40 chaînes thématiques gratuitement jusqu'en mars et en plus tous les frais d'accès sont offerts. Ce serait impardonnable de rater ça”. Le logo de Be tv apparaît avec le texte “Déchaînez-vous. www.betv.be”.

Motivation de la plainte

Cette publicité est immorale, irresponsable et scandaleuse. Elle incite au délit. Si c'est de l'humour, les enfants de moins de 14 ans ne comprennent pas le second degré. En plus, en recevant un cadeau la première chose est de dire merci et non de se venger parce que l'on espérait autre chose.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir que ce spot joue sur la parodie et l'humour décalé qui colle à la marque BeTv. L'annonceur a expliqué qu'il n'a pas reçu plus de réactions qu'à l'habitude et que les sondages qu'il avait préalablement réalisés avaient montré que la dimension parodique apparaissait clairement à l'ensemble des personnes sondées.

Décision du Jury

Le Jury est d'avis que la représentation d'une femme commettant un acte de vandalisme, surtout en combinaison avec le slogan « Déchaînez-vous », ne témoigne pas d'un juste sens de la responsabilité sociale. Compte tenu du contexte social actuel dans lequel le vandalisme fait partie de l'actualité, il a estimé que ce spot banalise de façon indue cette problématique. Bien que le Jury ait noté que « l'humour décalé colle à la marque BeTv», il a précisé que les consommateurs ne sont pas toujours supposés avoir vu l'ensemble de la campagne publicitaire et que ceux-ci ne sont pas forcément informés du caractère décalé de la chaîne en question (notamment les non-abonnés). Le Jury a rappelé ses règles en matière d'humour en publicité qui disposent notamment que le recours à l'humour ne supprime jamais la responsabilité juridique et/ou éthique de l'auteur du message et qu'il ne peut donc rendre la publicité contraire à la loi ou aux règles de l'éthique publicitaire. Compte tenu du fait que le spot a pris fin et sur la base de l'article 1, alinéa 2 du Code de la Chambre de Commerce Internationale, de l'art. 1 du code d'éthique de la publicité (CSA) ainsi que des règles en matière d'humour en publicité, le Jury a recommandé à l'annonceur de ne plus utiliser ce spot à l'avenir.

L'annonceur a confirmé qu'il n'utilisera plus ce spot.