BASE - 27/11/2002

Annonceur: 
BASE
Produit/Service: 
Mobilophonie
Média: 
Radio
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Informatique et télécommunication
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Mercredi, 27 novembre 2002
Description de la publicité

Dans un spot radio on entend un père qui encourage son fils à tirer au fusil sur l'ours en peluche de sa sœur en visant l'oeil. Après le coup de feu, le père se réjouit, mais la mère s'indigne. Ensuite une voix masculine dit : « On ne peut pas tout faire à l'intérieur. Mais appeler oui. Grâce à une meilleure réception à l'intérieur ». Puis on entend à nouveau un coup de feu, suivi par la mention du nom BASE.

Motivation de la plainte

Les enfants n'ont pas besoin de ce genre de message qui incite à la violence.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir que ce spot fait partie d'une série de 5 spots mettant en scène de manière absurde des activités qui ne peuvent à l'évidence en aucune façon être organisées à l'intérieur d'une maison. contrairement à une communication téléphonique sur le réseau de BASE. Il a souligné que :
- le spot se limite à faire référence dans des circonstances improbables pour la chasse
- la mère condamne l'attitude des 2 autres personnages
- le slogan qui conclut le spot précise qu'il ne faut pas imiter cette action
- il n'est pas ici question de s'en prendre à l'intégrité physique des parents et des enfants ou même de leur symbolisation sous forme de poupée.

Décision du Jury

Considérant que
- par l'absence de l'image, le media radio laisse une part plus grande à l'imagination (p.ex. un coup de feu ici répété),
- le spot met en scène un enfant conseillé par son père, même si la mère condamne l'attitude,
- l'acte évoqué, même s'il vise un jouet symbolisant le monde animal, renvoit à un comportement sinon violent à tout le moins dangereux,
le Jury a estimé que, quel que soit l'objectif du spot par référence au caractère improbable de l'activité à l'intérieur, pareil message peut être perçu par les enfants de manière telle qu'il va à l'encontre de la responsabilité sociale et n'est pas conforme à :
-l'art.13 du code de la CCI
-l'art.27,4°du décret sur l'audiovisuel dans la Communauté Française
-l'art.4,3° du code d'éthique de la publicité du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel.
Le Jury a recommandé dès lors de ne plus diffuser ce spot radio.

Suite

L'annonceur a fait savoir que le spot ne sera plus diffusé.