BACARDI-MARTINI - 16/12/2003

Annonceur: 
BACARDI-MARTINI
Produit/Service: 
Martini
Média: 
Télévision
Critères d'examen: 
Décence et bon goût
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Boissons
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 16 décembre 2003
Description de la publicité

Un spot TV montre les images d'un paysage étranger ensoleillé. Texte : « CAP D'ANTIBES , 1.00 p.m. ». Une jeune femme en bikini prend un bain de soleil. Elles est assise sur une chaise au bord d'une piscine tandis qu'une personne dont on ne voit que la main lui sert un verre de Martini, le met sur une table basse et l'approche d'elle. Elle se penche en avant et regarde avec désir le verre. Ses poignets sont attachés aux accoudoirs de la chaise avec une cravate et une ceinture.

Motivation de la plainte

La femme est traitée comme un objet de désir et les hommes sont considérés comme des obsédés.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir qu'il n'a pas cherché à offenser ou choquer, ce qui serait d'ailleurs contre-productif parce que les femmes constituent aussi son public-cible. Cette campagne s'inscrit dans la tradition publicitaire de Martini imprégnée de glamour, de séduction, de joie de vivre et d'imaginaire. Chacun décode le visuel comme il l'entend. Il a également souligné qu'il ne saurait être ici question de sexisme et encore moins de soumission. L'univers de la marque est un monde dans lequel la femme sait ce qu'elle veut et participe librement à ce jeu de séduction. Il s'agit d'un monde dans lequel la liberté d'esprit prime.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que malgré le fait que la femme soit attachée aux poignets, le spot dans son ensemble traduit une ambiance de vacances relaxante sans connotation indécente. Vu le comportement de la femme et son regard, le spot ne donne pas une impression d'humiliation ou de soumission et reste limité au jeu de la séduction. A défaut d'infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, il a estimé n'avoir pas de remarques à formuler.