BACARDI-MARTINI - 02/09/2003

Annonceur: 
BACARDI-MARTINI
Produit/Service: 
Martini
Média: 
Affichage
Critères d'examen: 
Décence et bon goût
Représentation de la personne/dignité humaine
Autres
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Boissons
Type de décision: 
Avis de réserve
Date de clôture: 
Mardi, 2 septembre 2003
Description de la publicité

Une affiche montre une jeune femme en bikini qui est assise sur une chaise. Ses poignets sont attachés aux accoudoirs de la chaise avec une cravate et une ceinture. Elle se penche en avant et regarde avec désir le verre qui se trouve sur une table basse devant elle.

Motivation de la plainte

L'expression de la femme suggère que la consommation d'alcool a pour effet la réussite sexuelle. Il est humiliant pour les femmes de les réduire comme telles à des symboles sexuels.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir qu'il n'a pas cherché à offenser ou choquer, ce qui serait d'ailleurs contre-productif parce que les femmes constituent aussi son public-cible. Cette campagne s'inscrit dans la tradition publicitaire de Martini imprégnée de glamour, de séduction, de joie de vivre et d'imaginaire. Chacun décode le visuel comme il l'entend. Il a également souligné qu'il ne saurait être ici question de sexisme et encore moins de soumission. L'univers de la marque est un monde dans lequel la femme sait ce qu'elle veut et participe librement à ce jeu de séduction. Il s'agit d'un monde dans lequel la liberté d'esprit prime.

Décision du Jury

Compte tenu du media utilisé lequel atteint un public beaucoup plus large que la cible, le Jury a estimé que la représentation de la femme dont les poignets sont attachés avec une cravate et une ceinture ne témoigne pas du meilleur goût en raison des connotations qui peuvent être attachées à l'illustration. Pareille forme de communication pouvant provoquer des réactions négatives, il a estimé devoir formuler un avis de réserve conformément à l'article 4 de son règlement.