BABM - 20/05/2020

Annonceur: 
BABM
Produit/Service: 
Folder de printemps avec coupons de réduction
Média: 
Autre média
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Commerce et distribution
Type de décision: 
Avis de réserve
Date de clôture: 
Mercredi, 20 mai 2020
Description de la publicité

Le folder de 36 pages contenant des bons de réduction mentionne à la première page « Foncez au supermarché ! » et en dessous, « € 34 de réduction dans ce dépliant » et « Profitez d’incroyables promotions sur vos marques préférées ! ». 
Les pages suivantes contiennent les différents bons avec des durées de validité variées allant jusqu’à fin décembre 2020. 

Motivation de la plainte

1) Vu la crise sanitaire actuelle du coronavirus, la plaignante a trouvé la première page de ce folder très choquante. 

2) Le plaignant a été choqué de recevoir ce type de prospectus titré « Foncez au supermarché ! » dans les circonstances actuelles de la crise sanitaire du coronavirus. Il estime que dans un contexte aussi délicat que le confinement, cette publicité incite à l'imprudence, contrairement aux impositions du Conseil National de Sécurité suite à la pandémie du COVID-19. Selon lui, le slogan incite les foules à se rendre en masse aux magasins de consommation alors que ceux-ci doivent éviter les foules, et ce type de slogan est inacceptable. 

Position de l'annonceur

L’annonceur, l’Association Belgo-Luxembourgeoise de Fabricants de produits de Marque (BABM), a communiqué qu'il s'agit de la troisième édition annuelle du folder de la BABM offrant des coupons de réduction pour les produits des fabricants de marque membres de la BABM et habituellement distribué la semaine précédant les vacances de Pâques à 2,4 millions de ménages sous le titre "Foncez au supermarché ".   

Il a également communiqué que cette année, la distribution du carnet de coupons était initialement prévue la semaine du 30 mars mais que le coronavirus a bien sûr changé la situation. Le gouvernement, sur l’avis du Conseil national de sécurité, avait en effet pris certaines mesures pour contenir la pandémie, dont l’interdiction des promotions dans les magasins. Après la levée de cette interdiction, l'annonceur a décidé d’effectuer la distribution la semaine du 4 mai. La raison pour laquelle il a souhaité que l'action se poursuive est qu'il estime important de pouvoir quand même offrir cet avantage, en cette période délicate pour les finances de nombreuses familles belges. Le folder contient 34 coupons pour des produits de marque d'une valeur totale de 34 €.  

Il a de plus indiqué que la préparation et la réalisation d'un carnet de coupons comme celui-ci prend plusieurs mois et que le titre avait été choisi bien avant le début de la crise du coronavirus. Il était trop tard pour le modifier car les carnets avaient déjà été imprimés, mais les fabricants de produits de marque ont néanmoins décidé de distribuer le folder afin de donner cet avantage au consommateur.   

L'annonceur comprend que ce titre n'était plus approprié et a donc resitué son initiative en ce sens dans un communiqué de presse joint à sa réponse.  

Décision du Jury

Le Jury a examiné la publicité en question en tenant compte des arguments des parties concernées.  

Le Jury a constaté que le folder de l’annonceur, l’Association Belgo-Luxembourgeoise de Fabricants de produits de Marque (BABM), qui contient des bons de réduction de différents fabricants de marque pour une valeur totale de 34€, mentionne sur la première page « Foncez au supermarché ! ». Il a également pris connaissance des plaintes relatives à ce slogan. 

Suite à la réponse de l’annonceur, il a noté que celui-ci, comme les deux années précédentes, avait prévu de distribuer le folder en question fin mars mais qu’il a dû en différer la diffusion suite à une des mesures recommandées par le Conseil national de sécurité et prises par le gouvernement pour endiguer la pandémie de coronavirus, à savoir l’interdiction des promotions dans les magasins. 

Le Jury a également noté que le titre du folder avait donc été choisi avant le début de la crise sanitaire mais que, une fois l’interdiction des promotions levée par le gouvernement entre autres vu la constatation d’une augmentation des prix dans ces circonstances difficiles également sur le plan financier pour beaucoup de consommateurs, l’annonceur a décidé de maintenir la distribution des folders qui avaient déjà été imprimés afin de permettre aux consommateurs de bénéficier des avantages qu'ils contiennent, tout en reconnaissant que le slogan en question ne convenait plus et en précisant à ce sujet via un communiqué de presse : « Foncez au supermarché … en respectant les distances de sécurité. ». 

Dans ce contexte spécifique et au vu des circonstances imprévisibles et exceptionnelles auxquelles l’annonceur a été confronté dans ce cas-ci, le Jury est d’avis que la communication était inopportune en ce qui concerne le slogan en tant que tel, mais que l’essentiel du folder consiste néanmoins en des bons de réduction dont les durées de validité sont étalées d’ici la fin de l’année et que l’annonceur et les fabricants de marque ont malgré tout tenu à distribuer. 

Compte tenu de ce qui précède, le Jury a estimé devoir formuler un avis de réserve conformément à l’article 1 de son règlement et en appelle à la responsabilité de l’annonceur.  

Un avis de réserve implique que l’annonceur est libre concernant la suite qu’il donne à cet avis. 

Suite

Cependant, au vu de la communication par l'annonceur lors de la distribution du folder et de sa réponse aux plaintes, le Jury suppose que celui-ci ne communiquera plus avec le slogan en question dans les circonstances actuelles.