AS ADVENTURE - 20/04/2018

Annonceur: 
AS ADVENTURE
Produit/Service: 
AS Adventure
Média: 
Radio
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Commerce et distribution
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Vendredi, 20 avril 2018
Description de la publicité

Le spot radio se déroule ainsi :
VO masculine: “Welkom in Siberië waar deze jonge backpacker, T-shirt, korte broek en teensletsen net gearriveerd is. Hij wilde naar Sicilië, maar daar heeft zijn dyslexie anders over beslist. Het werd Siberië. Geen pizza hier, wel ijs. Veel ijs, geen schepijs. Haha, arrivederci.”
VO féminine: “AS Adventure, adventure is everywhere. Val als een blok voor de duizelingwekkende lentepromoties. Nu in al onze winkels en op asadventure.com.”

Motivation de la plainte

La plaignante fait référence à un spot radio dans lequel un homme qui se trouve en Sibérie au lieu d'être en Sicile, à cause de sa dyslexie, est frigorifié car il n'était évidemment pas équipé pour le voyage. Elle a communiqué que le spot se termine avec un rire très méchant. Selon elle, le spot fait paraître quelqu'un qui est dyslexique comme tout simplement stupide. Il est insinué que l’homme aurait dû faire de son mieux en lisant sa destination. Ceci est offensant pour toutes les personnes qui luttent quotidiennement contre la dyslexie. De plus, cela concerne souvent les très jeunes enfants qui sont confrontés à cela tous les jours à l'école.
Selon elle, l'humour dans cette publicité est blessant et offensant pour un grand groupe de personnes (vulnérables) souffrant de dyslexie.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué qu’il avait demandé l’avis du Expertisecentrum Dyslexie avant de diffuser le spot radio. La réaction du coordinateur-neurolinguiste de ce centre a été la suivante : « Nous avons écouté le spot radio et le trouvons drôle et en aucun cas offensant. Cela évoque directement la vie telle qu’elle est et les dyslexiques sont généralement les premiers à rire de leurs erreurs. La dyslexie fait partie de notre société et nous faisons donc mieux d'apprendre à vivre avec elle. ».
Ceci était la confirmation pour l'annonceur qu’il pouvait quand même utiliser ce spot. Avec ses spots radio, il tente d'exagérer des situations absurdes avec l'humour nécessaire, une approche qui est appréciée selon de nombreuses études des régies radio. De plus, le programme « Taboe » a également récemment prouvé qu'on peut rire avec une « limitation », sans que ça ne devienne de la moquerie. Il espère également communiquer ce « tone of voice » dans ce spot radio.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance du spot radio en question et de la plainte qui le concerne.

Le Jury a constaté que dans le spot radio, un homme raconte qu'un jeune routard est arrivé en Sibérie et non en Sicile à cause de sa dyslexie, sans qu’on entende le jeune routard parler.

Suite à la réponse de l'annonceur, le Jury a noté qu'avant de diffuser le spot radio, il avait d'abord demandé l'avis du Expertisecentrum Dyslexie qui a entre autres trouvé que le spot n'était nullement offensant.

Le Jury est d'avis que la publicité amplifie une situation irréaliste et absurde.

Il est également d'avis que le caractère manifestement irréel du spot fait en sorte que celui-ci n'est pas de nature à être perçu par le consommateur moyen comme offensant à l'égard des dyslexiques.

Dans ce contexte, le Jury a estimé que le spot radio n'est pas de nature à dénigrer ou à considérer les dyslexiques comme inférieurs et que la publicité n'est pas non plus discriminatoire.

Il a également estimé que cette publicité n'est pas contraire aux Règles du JEP relatives à la représentation de la personne.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ces points. 

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.