ALBERT HEIJN - 21/03/2018

Annonceur: 
ALBERT HEIJN
Produit/Service: 
Albert Heijn Bonus
Média: 
Autre média
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Commerce et distribution
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 21 mars 2018
Description de la publicité

L’image sur le folder en question montre le dessin d’un hamster qui tient un paquet de pommes et est entouré d’autres paquets de pommes, avec à côté le texte en grand : “Hamsterééééén – Alleen deze week!”.

Motivation de la plainte

Selon le plaignant, il s'agit d'une utilisation abusive du terme "hamsteren". Les consommateurs de sa génération, les plus de 70 ans, sont en effet confrontés à ce slogan explicite dans les brochures bonus et s'offusquent de ce langage cynique qui est sensible pour cette génération qui a effectivement dû faire des réserves dans les années 50-60 en raison de fléaux imminents, entre autres l'invasion de la Hongrie par la Russie. Il regrette que l'annonceur n'ait pas réfléchi à cela, ne serait-ce que par respect pour cette génération, pour éviter de tels termes à l'avenir.

Position de l'annonceur

Le Jury a examiné la publicité en question dans le cadre des articles 4 et 6 de son règlement (voir www.jep.be, rubrique « Plus d’info – Règlement du Jury ») qui disposent qu’en cas d’irrecevabilité, d’infractions manifestes ou d’absence manifeste d’infractions, l’annonceur n’est pas invité à communiquer son point de vue.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance du folder en question et de la plainte qui le concerne.

Il a constaté que l'image sur le folder en question montre le dessin d’un hamster qui tient un paquet de pommes et est entouré d’autres paquets de pommes, avec à côté le texte en grand : “Hamsterééééén – Alleen deze week!”.

Le Jury est d'avis qu'il ressort clairement du contenu du message publicitaire que celui-ci cherche seulement à attirer l'attention de manière humoristique sur une offre promotionnelle temporaire de produits alimentaires.

Il est également d'avis que cette publicité ne se prononce pas de manière négative par rapport à la génération des plus de 70 ans à laquelle le plaignant se réfère et qu'elle n'est pas de nature à minimiser ou à exploiter les événements désagréables qu'ils ont subis ou à en créer une image erronée.

Bien que le Jury puisse comprendre la sensibilité du plaignant dans ce contexte, il a estimé que ce message publicitaire n'est pas de nature à être compris par le consommateur moyen dans le sens qu'il lui donne.

Compte tenu de ce qui précède, il a donc estimé que la publicité n'est pas de nature à porter atteinte à la dignité humaine d'un groupe de personnes en particulier ou à les dénigrer, et ne témoigne pas non plus d'un manque de juste sens de la responsabilité sociale dans le chef de l'annonceur sur ce point.

Le Jury a donc estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ce point et a déclaré la plainte non fondée.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.