ACTIS (F) - 10/11/2006

Annonceur: 
ACTIS (F)
Produit/Service: 
Isolants minces Thermo-Réflecteurs
Média: 
Magazine
Critères d'examen: 
Véracité
Catégorie: 
Autres biens et services
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Vendredi, 10 novembre 2006
Description de la publicité

Une annonce ayant pour titre “Isolants Minces Thermo-Réflecteurs” montre une femme en lingerie blanche, assise en position de yoga (en position de tailleur et bras ouverts) sur le sol dans sa chambre à coucher. Il s'agit d'une chambre sous toit avec un sol en bois et une grande fenêtre.
A côté se trouve une représentation du produit en question avec indication des dimensions (2,5cm) et le texte: Triso-Super 9+ donne plus d'espace à votre bien-être. Texte : Isolants Minces Thermo-Réflecteurs. *Efficacité thermique équivalente à 22 cm d'isolant épais traditionnel.
En bas en petits caractères: Nos exigences d'isolation thermique et acoustique évoluent. Les matériaux de notre habitat doivent être au sommet de la performance tout en prenant en compte nos envies actuelles de bien-être. Les isolants minces thermo-réflecteurs Actis offrent une réponse moderne en terme d'efficacité thermique, d'encombrement, de facilité de pose, tout en respectant l'environnement. Triso-Super9+ est la référence pour répondre à toutes ces exigences. Son efficacité thermique en fait un isolant très performant en été comme en hiver, pour les toitures, les combles, les murs ou les sols. Produit de haute technologie, sain et durable, il assure économie d'énergie, gain de place et un confort inégalé : une véritable alternative en matière d'isolation ! Les coordonnées sont ensuite communiquées.

Motivation de la plainte

Cette publicité est trompeuse. Ces produits sont faussement miraculeux et sont très chers. Ils ne remplacent pas une isolation de toiture efficace, ne satisfont pas aux exigences d'isolation des différentes régions de notre pays et sont plus chers que les isolants classiques,…

Position de l'annonceur

L'annonceur a expliqué qu'il est une entreprise sérieuse disposant de 25 ans d'expérience. Il a fait valoir qu'il est l'inventeur du procédé d'isolation mince par thermo-réflexion et que son entreprise est certifiée ISO 9001 pour la conception, la fabrication et la commercialisation d'isolants minces multicouches thermo-réflecteurs. En ce qui concerne les tests expérimentaux initiés par le CSTC auquel le plaignant se réfère, l'annonceur souligne qu'au cours de ces tests, les ingénieurs d'Actis ont formulé de nombreuses réserves quant à la méthodologie utilisée et par conséquent à la validité des résultats trouvés pour qualifier la performance de ses produits. Il a expliqué que ces résultats étaient en outre très différents de ceux trouvés par BM Trada. Il a fait valoir qu'il est actuellement en mesure de démontrer que la méthodologie de tests utilisée par CSTC(méthode Paslink) ne peut être considérée comme une véritable méthodologie de tests in situ, seule susceptible de mesurer la performance réelle des isolants en conditions réelles. Il a expliqué que depuis juin 2003, des demandes d'ETA request et de CUAP ont été initiées par Actis et l'Ubatc afin de déterminer et valider une méthodologie de test capable de prendre en compte la véritable performance de ses produits. Il a également fait valoir que cette démarche européenne de CUAP démontre à ce jour :
-qu'il n'existe pas de normes adaptées pour mesurer la performance des isolants minces multicouches thermo-réflecteurs et donc de ses produits.
-que la méthode Paslink n'a pas été retenue pour mesurer la performance de ses produits in situ.
-que BM TRADA a sollicité les membres de l'EOTA pour faire adopter sa méthode.
Enfin, il a communiqué un dossier explicatif.

Décision du Jury

D'emblée, le Jury a précisé qu'il n'est pas compétent pour se prononcer sur le produit lui-même mais uniquement sur le contenu de la publicité en question.

Il a noté que ce dossier a fait l'objet de plusieurs analyses et dénonciations par Test-Achats qui a par ailleurs déposé une plainte auprès du Service Médiation et Contrôle du Ministère de l'Economie (et du Jury d'Ethique Publicitaire).

Le Jury n'est pas en mesure de se prononcer sur la véracité des affirmations techniques relatives au produit en question auxquelles le plaignant et l'annonceur font référence. Il ne peut à cet égard que se référer à la conclusion que tirera le Service Médiation et Contrôle du Ministère de l'Economie.

Le Jury a néanmoins constaté que la publicité incriminée précise notamment que « l'efficacité thermique » du produit en question « en fait un isolant très performant », qu'étant un « produit de haute technologie, sain et durable, il assure économie d'énergie, … », qu'il s'agit d'une « efficacité thermique équivalente à 22 cm d'isolant épais traditionnel », ….

Sur la base des articles 3 et 5 du Code de la Chambre de Commerce Internationale, le Jury a recommandé à l'annonceur de prévoir, dans la publicité incriminée, une référence claire pour le consommateur moyen, au(x) test(s) susceptibles d'étayer, selon son point de vue, les affirmations contenues dans ladite publicité et visées au paragraphe précédent.

Par ailleurs, le Jury a attiré son attention sur le fait que la publicité en question mentionne « 22 cm d'isolant épais traditionnel » alors que le dossier technique communiqué par l'annonceur fait référence à « 200 mm de laine minérale », soit 2 cm de différence.

Enfin, concernant l'affirmation dans la publicité en question qui précise « tout en respectant l'environnement », le Jury a renvoyé l'annonceur à l'article 7 du Code de la publicité écologique.

Suite

L'annonceur a confirmé que la publicité incriminée est actuellement terminée et que sa prochaine campagne tiendra compte de la recommandation du Jury.