AB INBEV - 10/12/2014

Annonceur: 
AB INBEV
Produit/Service: 
Cubanisto
Média: 
Autre média
Critères d'examen: 
Autres
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Boissons
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 10 décembre 2014
Description de la publicité

Le matériel promotionnel montre un masque de tête de mort avec le texte « Cubanisto – Rum Flavoured Beer ».

Motivation de la plainte

Le plaignant trouve le matériel publicitaire pour cette bière très choquant. Selon lui, l’affiche avec la mention « youth has no age » n’est pas conforme aux règles que les producteurs de boissons alcoolisées doivent respecter, notamment en ce qui concerne les mineurs d’âge.

La Convention alcool stipule explicitement que la publicité pour les boissons alcoolisées ne peut pas cibler les mineurs d’âge. Selon le plaignant, la mention « la jeunesse n’a pas d’âge » ne cible clairement pas seulement les majeurs.

En outre, une bouteille fluorescente comme celle avec laquelle Cubanisto se profile, plaît clairement aussi aux jeunes de moins de 18 ans. Cette bière contient pourtant du rhum et ne peut en aucun cas s’adresser aux jeunes de moins de 18 ans.

De plus, la tête de mort est montrée comme image centrale tant sur les bouteilles que dans les cafés ou lors d’actions. Selon le plaignant, cette aura morbide est plutôt déplacée.


Position de l'annonceur

L’annonceur a précisé que pour lui il est de la plus grande importance de mener ses campagnes publicitaires de manière responsable. Il a souligné que ses campagnes ne ciblent jamais les mineurs d’âge, donc Cubanisto non plus.

En ce qui concerne les images dont a fait mention le plaignant, l’annonceur a précisé qu’elles ne concernent pas des affiches et que la photo d’un néon a été prise dans un club bruxellois dont l’accès n’est pas autorisé aux mineurs d’âge (-18). Ni le slogan ni la forme du masque dans ce néon ne sont utilisés par lui dans sa campagne promotionnelle pour Cubanisto. « Youth has no age » est un slogan du club et l’image que celui-ci utilise dans le néon n’est pas la même que le masque qu’AB InBev utilise dans le logo officiel de Cubanisto. Afin d’éclaircir la situation, l’annonceur a transmis quelques exemples de son matériel promotionnel.
Une autre photo montre un bar mobile et a été prise dans une partie d’un autre night-club où se déroulait à ce moment un évènement privé d’AB InBev et où n’étaient présents que des employés d’AB InBev. Cet évènement n’était pas ouvert aux mineurs d’âge. Le bar mobile n’a plus été utilisé par la suite pour d’autres évènements publics.

L’annonceur a ensuite communiqué que les bouteilles fluorescentes ne sont utilisées que dans la vie nocturne et notamment dans des night-clubs où elles provoquent l’effet voulu grâce à l’éclairage présent. En outre, les bouteilles fluorescentes ne sont pas disponibles dans les magasins. En principe, les jeunes en dessous de l’âge légal pour la consommation de bière ne sont donc pas confrontés à ces bouteilles. Selon l’annonceur, l’utilisation de bouteilles fluorescentes ne constitue d’aucune manière une infraction à l’article 4 de la Convention alcool.

Enfin, selon l’annonceur, le masque utilisé dans le logo de Cubanisto ne fait d’aucune façon référence à des personnages populaires ou en vogue auprès des mineurs ou relevant de la culture des mineurs. L’image va plutôt effrayer les enfants. L’image ne constitue donc pas d’infraction à l’article 4 de la Convention alcool.

Décision du Jury

Suite à la réponse de l’annonceur, le Jury a tout d’abord noté que le visuel avec le slogan « youth has no age » ne concerne pas une affiche de l’annonceur mais bien un néon dans un club bruxellois (dont l’accès n’est pas autorisé aux mineurs d’âge) et que ni le slogan ni la forme du masque ne sont utilisés par l’annonceur dans sa campagne promotionnelle pour le produit concerné.

Il a également noté suite à la réponse de l’annonceur que les bouteilles fluorescentes ne sont pas disponibles dans les magasins et qu’elles ne sont utilisées que dans la vie nocturne, principalement dans les night-clubs.

Ensuite, le Jury a pris connaissance du matériel promotionnel utilisé communiqué par l’annonceur.

Compte tenu de ce qui précède, il est d’avis que ce matériel publicitaire ne cible pas les mineurs d’âge, ni par son contenu, ni par son mode de communication.

Le Jury n’est pas non plus d’avis que le masque de tête de mort représenté fait référence à des personnages populaires ou en vogue auprès des mineurs ou relève essentiellement de la culture des mineurs.

Le Jury a dès lors estimé que le matériel publicitaire ne constitue pas d’infraction aux articles 2.1, 4.1 et 4.5 de la Convention en matière de publicité et de commercialisation des boissons contenant de l’alcool.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarques à formuler sur ces points.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.