RENO INTERIEUR – 02/04/2010

Description de la publicité

Texte spot radio :
-(voix de femme) J’aimerais bien une nouvelle cuisine.
-(voix d’homme) Une nouvelle cuisine? Equipée/Et qui paie? (jeu de mots)
-(femme) Ben, c’est toi qui paies.
-(L’homme rit)
-(Voix d’une autre femme) Durant tout le mois de mars chez Reno Intérieur à Diegem vous recevez le placement de votre cuisine équipée comme ça, gratuitement. Reno Intérieur : carrément intéressant…. Détails de l’offre en magasin.

Motivation de la plainte

Cette publicité est dégradante. Elle place la femme comme étant dépendante de l'homme financièrement.

Le rôle de la femme est dévalorisé: elle est a la cuisine et c'est tout et l'homme apporte l'argent au foyer y compris a sa femme.

Elle entretient un cliche vraiment idiot et c'est choquant pour les femmes qui écoutent ça et qui ne se reconnaissent pas dedans.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que ce n’était pas du tout son intention de mettre en avant le cliché "la femme au fourneau".L’idée était de prendre l'homme au piège de sa propre question. Outre le caractère humoristique du jeu de mot "Equipée" pour "Et qui paie?", dont l’annonceur a reçu beaucoup d'échos positifs, l'interprétation du dialogue permet aussi de voir la situation sous un autre angle:
1. La femme aimerait une nouvelle cuisine.
Autrement dit, elle aimerait changer une partie de l'intérieur de leur maison (commune). Si elle avait voulu une nouvelle chambre, on n’aurait pas pour autant extrapolé qu'elle passe sa journée au lit. Il se trouve aussi que Reno Intérieur fait une promo sur les cuisines, donc il semble normal que ce soit le sujet du spot publicitaire.
2. L'homme demande s'il s'agit d'une cuisine équipée.
Autrement dit, il n'est pas sûr d'avoir bien compris sa femme. Jusque là, il n'est rien dit de la façon dont sera financé cet achat: avec le compte commun ou avec le compte de l'un ou l'autre.
3. La femme répond "C'est toi qui paie":
Autrement dit, elle profite de la réaction de l'homme pour faire un jeu de mots, et suggère ainsi à son mari de payer la nouvelle cuisine! Et ce, sur un ton relativement léger qui invite à la blague.
Bref, en aucune manière, l’intention de l’annonceur n’était telle que le plaignant l’avait perçu. Il s’est excusé pour le malentendu et a communiqué que, désormais, il sera plus attentif aux interprétations qui peuvent être données à ces publicités, de manière à éviter tout malentendu.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que le spot radio contient un jeu de mots (Equipée – Et qui paie) dans un contexte humoristique.

Le Jury est d’avis que ce spot radio n’est pas de nature à être perçu comme dégradant pour la femme, ni à porter atteinte à sa dignité.

Le Jury est également d’avis que, dans ce contexte et vu la manière dont le spot va être perçu par le consommateur moyen, cette publicité n’est pas de nature à perpétuer des stéréotypes ou des préjugés sociaux allant à l’encontre de l’évolution de la société.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarques à formuler.

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.

Annonceur:RENO INTERIEUR
Produit/Service:Cuisine
Média:Radio
Initiative:Consommateur
Type de décision:Pas de remarques
Date de clôture: 02/04/2010