PERFECT LADY CLEANING – 06/02/2012

Description de la publicité

Le banner Perfect Lady Cleaning comporte l’illustration d’une soubrette souriante avec un balai en main.

Motivation de la plainte

Image dégradante et sexiste de la femme, la reliant une fois de plus aux tâches ménagères et, de plus, contenu sexuel (tenue très courte et très sexy) pour une société qui n'a aucun rapport.

Position de l'annonceur

L’annonceur est particulièrement étonné de la réaction du plaignant. Il a choisi un affichage publicitaire sur le site du Soir et en parcourant les sites des différentes sociétés de titres services (dont il donne quelques exemples), il constate que la femme y est représentée ou illustrée dans la majorité des cas.

Il faut savoir que ce n’est pas du tout dans l’intention de donner une image dégradante de la femme mais c’est la femme qui illustre le mieux les services proposés. Son activité consiste à fournir les services d’une aide-ménagère aux clients pour les aider dans leurs tâches quotidiennes. Il précise qu’elle est là pour les aider, pas pour les servir. Le bien être des femmes qui travaillent chez lui est très important.

Le système des titres services a offert aux femmes qui ont toujours travaillé « en noir » comme ménagères dans les maisons, un statut social, une sécurité de l’emploi, des primes et des congés payés, une assurance et un employeur présent pour prendre leur défense si cela s’avère nécessaire.

Selon l’annonceur, le visuel de sa publicité n’a aucun caractère provocant ou sexuel.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que l’illustration en question représente une soubrette en tenue sexy. Il estime que cette image désuète renforce un stéréotype, à savoir que des services de nettoyage ne sont offerts que par des femmes. La publicité contribue ainsi à perpétuer des préjugés sociaux allant à l’encontre de l’évolution de la société.

Compte tenu de la façon dont la femme est représentée dans la publicité (soubrette en tenue sexy), le Jury est d’avis que cette illustration dévalorise le travail des femmes œuvrant au sein des sociétés de titres-service. Selon le Jury, la publicité est donc dénigrante pour la femme et porte atteinte à sa dignité humaine.

Sur base des articles 4, alinéa 1et 12 du Code de la Chambre de Commerce International et des points 3 et 4 des Règles du JEP relatives à la représentation de la personne humaine, le Jury a dès lors demandé à l’annonceur de modifier cette publicité et à défaut de ne plus la diffuser.

Suite

L’annonceur a confirmé qu’il va modifier la publicité.

Annonceur:PERFECT LADY CLEANING
Produit/Service:Aide-ménagère
Média:Internet
Initiative:Consommateur
Date de clôture: 06/02/2012