MEDIA MARKT – 13/03/2007

Description de la publicité

Une annonce montre différents produits hardware avec indication des prix et mention des caractéristiques. Texte : « Je moet gek zijn om ergens anders te kopen. Hardware aan softprijs. Media Markt. Ik ben toch niet gek ».

Motivation de la plainte

Cette publicité est vexante, tant pour le client que pour les autres entreprises concurrentes. Elle implique qu'on présente des problèmes mentaux si on n'achète pas chez Media Markt.

Position de l'annonceur

L'annonceur a réfuté la plainte pour les raisons suivantes :
1. « Je moet gek zijn om ergens anders te kopen » est une variante du slogan international accepté “Ich bin doch nicht blöt”, traduit par “Ik ben toch niet gek”. Media Markt n'a nullement l'intention de calomnier qui que ce soit.
2. « Gek zijn » est interprété par le plaignant comme « mentaal niet in orde zijn ». Ce n'est pas l'interprétation que Media Markt en donne. Dans le grand dictionnaire Van Dale de la langue néerlandaise, le mot « gek » a différentes significations telles que « van het verstand beroofd », mais « mentaal niet in orde zijn » n'est pas repris. De plus, le mot « Gek » ne doit pas être interprété au premier degré, mais dans son sens ironique. On utilise aussi des expressions comme « zich gek lachen » qui ne signifie pas qu'on rit à un point tel qu'on en présente des problèmes d'ordre mental.
3. La plainte prétend que Media Markt implique avec son slogan “je moet gek zijn om ergens anders te kopen”, que quiconque qui n'achète pas chez Media Markt, “mentaal niet in orde is”. Le slogan n'a pas pour objectif d'impliquer que les gens qui achètent « ergens anders », « mentaal niet in orde zijn ».
4. De plus, le slogan “je moet gek zijn om ergens anders te kopen” n'affirme certainement pas non plus que les gens qui achètent « ergens anders », « mentaal niet in orde zijn ».

L'annonceur précise enfin qu'il regrette que ce slogan ait été interprété autrement, comme formulé dans la plainte.

Décision du Jury

Le Jury est d'avis que la phrase « je moet wel gek zijn…. » n'est pas de nature à choquer ou blesser la majorité du public ou encore moins à porter atteinte à la dignité humaine. Cette phrase vise seulement à mettre en évidence le message et ne doit pas être interprétée littéralement.
A défaut d'infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler.

Annonceur:MEDIA MARKT
Produit/Service:Produits hardware
Média:Quotidien
Initiative:Consommateur
Type de décision:Pas de remarques
Date de clôture: 13/03/2007